communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Compléments alimentaires : en savoir plus

Compléments alimentaires : en savoir plus


En premier lieu, de nombreuses personnes consomment régulièrement des compléments alimentaires. Pour aider à combattre différents maux de la vie, (manque de tonus, surpoids, insomnie, articulations douloureuses...), les compléments alimentaires s’imposent désormais dans beaucoup de foyers français.

De quoi s’agit-il exactement ?

Existe-t-il une législation qui encadre ce genre de produits ?

Définition des compléments alimentaires

Tout d’abord, la définition du complément alimentaire est déposée auprès du Parlement Européen. Il s’agit d’une ou plusieurs substances combinées destinées à compléter un régime alimentaire quotidien. Cette source de nutriment peut correspondre à une substance isolée ou une combinaison de plusieurs en vue de provoquer un effet nutritionnel ou physiologique.

Ensuite, les compléments alimentaires peuvent prendre plusieurs formes. Pastilles, gélules, comprimés ou pilules, ils se présentent également en flacon sous une formule liquide. Pour finir, ils peuvent aussi se présenter en sachet de poudre à diluer.

Par ailleurs, leurs composants varient sensiblement d’un produit à l’autre. Les plantes, les vitamines et les minéraux en constituent la principale formule. Toutefois, on peut aussi trouver d’autres éléments comme la glucosamine ou la mélatonine.

Le contrôle législatif et sanitaire

Il faut souligner que la mise sur le marché de compléments alimentaires n’oblige pas à posséder une autorisation particulière. Une déclaration à la DGCCRF (Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) suffit.

Néanmoins, la législation française et européenne impose une liste d’ingrédients autorisés dans ces formules. De la même manière, le législateur indique la posologie à ne pas dépasser, notamment en ce qui concerne les minéraux et les vitamines.

Enfin, il faut savoir que les compléments alimentaires ne peuvent pas être assimilés à des médicaments. C’est la raison pour laquelle il ne faut en attendre aucun effet sur le plan thérapeutique. La loi encadre strictement les allégations de santé qui entourent le complément alimentaire.

Aller plus loin : Comment optimiser les performances sportives ?