communique de presse gratuit

>
> Visite l’Arène de Valence

Visite l'Arène de Valence



Visite l’Arène de Valence
Valence. La tauromachie – pour certaines personne c'est une tradition indispensable, pour d‘autres c’est la cruauté envers les animaux qui devrait être interdite. Quoi qu’il en soit, la tauromachie fait partie de la culture espagnole et il faut y faire face si l’on veut vraiment la connaître. Le jeudi, les étudiants de Costa de Valencia ont visité l'Arène de Valence et le musée de la tauromachie. D'abord, nous sommes allés à l'Arène qui est située justement dans le centre-ville de Valence, à côté de la gare « Estación del Norte ». L'apparence du bâtiment est semblable à laquelle du Colisée de Roma. A l’intérieur, il est équipé de nombreuses rangées de sièges et les deux rangées supérieures sont décorées d'ornements en bois. Environ 9 000 personnes peuvent être logées dans l'arène, qui est divisé en une moitié ombrée et une moitié ensoleillée. Notre dirigent de Costa de Valencia nous a expliqué quelles sont les préparations nécessaires et comme se déroule une corrida : Avant tout le torero et ses auxiliaires se présentent au public et font la connaissance du taureau contre lequel ils vont combattre. Puis le taureau est provoqué à se battre et en même temps affaibli un peu par les "banderilleros" qui clouent des banderilles dans son cou. Ces banderilles portent les couleurs du drapeau espagnol ou valencien. Ensuite, le vrai combat entre le torero et le taureau a lieu, qui se termine par la mise à mort du taureau avec, s'il est possible, un seul coup d'épée dans le cœur. Enfin, le public et le président des arènes montrent s’ils ont aimé la lutte. Selon l’humeur, le torero reçoit un prix : les trophées sont les oreilles du taureau et, si le combat était extraordinairement bon, la queue. Notre dirigent nous a montré la porte par laquelle le torero et ses auxiliaires entrent à l’arène, les étables à côté de l’arène et l’écluse, qui dirige le taureau de l’étable à l’arène. Quand on se tenait au centre de l’arène et regardait les rangées, on ne pouvait pas imaginer combien de spectacles avaient déjà eu lieu ici. De nos jours, ils ne sont plus réalisés beaucoup des corridas ici. Seulement environ 15 à 20 fois par année aux occasions particulières. Sinon, l’arène est utilisée pour des concerts, des débats politiques et d’autres événements sociaux. Après explorer l'arène, nous sommes allés au musée de la tauromachie. Ici nous avons regardé un film sur la corrida focalisé sur la valeur traditionnelle. Ensuite, nous sommes entrés à l'exhibition : nous avons découvert les habits de lumières des toreros populaires, des photos et des dessins. Il y a même un taureau naturalisé. L’exposition a mis en évidence l’ancienneté de la tradition de la tauromachie et le nombre de détails qu’elle comporte. Nous sont sortis du musée avec beaucoup de nouvelles perspectives et impressions sur la tradition espagnole de la tauromachie et sont retournés à l'école d'espagnole Costa de Valencia.


Voir en ligne Visite l’Arène de Valence : https://www.costadevalencia.com/francais/


Mots clés : etudiant - musée - tourisme - voyage -