communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Sexe et problèmes cardiaques font ils bon ménage ?

Sexe et problèmes cardiaques font ils bon ménage ?


Sexe et problèmes cardiaques

Les efforts physiques excessifs peuvent déclencher une crise cardiaque, surtout s’il y a des circonstances exceptionnelles psychologiques liées à l’effort.

Angine de poitrine et autres problèmes cardiaques : peut-on faire l´amour en toute sécurité ?

Certains hommes perdent parfois confiance lorsqu’ils ont connu une baisse de santé sexuelle en raison de problèmes cardiaque ou de leur anxiété vis-à-vis de leur maladie, il s´agit dans ce cas d´une impuissance psychologique tandis que dans certains cas c´ets leur traitement qui provoque la dysfonction sexuelle.

De nombreux troubles cardiaques, en particulier l’angine de poitrine, sont liés a une mauvaise circulation sanguine dans les artères qui alimentent le cœur en sang. Les hommes souffrent plus souvent de l’angine de poitrine que les femmes, surtout après l’âge de 50 ans.

Des efforts physiques excessifs peuvent déclencher une attaque, surtout s’il y a des circonstances exceptionnelles psychologiques liées à l’effort. Lorsque vous êtes détendu, votre cœur bat à un rythme de 70 à 80 pulsations par minute, allant jusqu’à 120 et atteignant parfois 160 pulsations-minute, rythme qui augmente substantiellement votre pression artérielle. Et nous savons tous que le sexe augmente votre température !

Attendez avant de sauter de liane en liane

Un homme souffrant d’angine de poitrine est plus exposé aux risques cardiaques, s’il se lance dans des séances de galipettes acrobatiques :

- Avec une nouvelle partenaire "excitante", contrairement aux relations sexuelles habituelles qu´il entretenait avec sa femme

- Dans un endroit insolite, où il n’est pas habitué à avoir des relations sexuelles

- S´il se met à expérimenter de nouvelle position ou scénario (la visite du plombier, la secrétaire sexy, l´infirmière à la poitrine saillante… et j´en passe)

Malgré ce que Hollywood voudrait nous faire croire, seulement 0,6% des morts subites sont directement liés à l’activité sexuelle. Il est fortement conseillé d´apprendre à connaître la façon dont votre corps réagira à l’effort et à gérer correctement la période de récupération. Pour vous donnez une idée, une session de sexe modérée peut être comparée à l´effort que vous faites en montant rapidement un escalier de 30 marches .

Une fois que vous obtenez les résultats des tests cardiaques, et une fois seulement que vous êtes libéré de l’hôpital, vous pourrez faire ce genre d’effort. Lorsque les résultats sont normaux, vous ne risquez absolument rien durant vos ébats, vous pourrez donc réaliser vos fantasmes les plus acrobatiques !



Voir en ligne L´impuissance psychologique : fr.121doc.net/impuissance-psychologique.html