communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Sport
> Le grand mercato lyonnais, entre drames, transferts et popcorn

Le grand mercato lyonnais, entre drames, transferts et popcorn

52257



Mes chers lecteurs, vous savez qu’une saison de football sans un mercato animé est comme une pizza sans fromage. Incomplet, voire sacrilège ! Alors, parlons de ce sujet haut en couleur, le mercato de l’Olympique Lyonnais.

mercato ol

Un Mercato tourbillonnant

Ah, le mercato lyonnais ! Une période où chaque supporter se transforme en expert en finances et en recrutement. En ce qui concerne les départs, il semble que Lyon ait tenu une véritable brocante. Une brocante lucrative, il faut le souligner.

L’équipe a en effet vidé son placard à joueurs avec un zèle qu’on ne lui connaissait pas. Dix-huit, voire vingt départs en tout si tout se passe bien. On s’est dit au revoir à Dembélé, Boateng, Aouar et bien d’autres, comme on dirait au revoir à un vieux canapé.

Un prêt ici, huit ventes là, le tout pour une somme rondelette de 120 millions d’euros. Franchement, c’est du jamais vu. En résumé, l’OL a fait son grand ménage de printemps en été, et le club semble tout disposé à dépoussiérer son palmarès par la même occasion.

Le "Bingo recrutement"

Alors, pour remplacer notre stock de joueurs nouvellement liquidé, nous avons également fait quelques emplettes intéressantes. Sept nouvelles recrues pour 48 millions d’euros. Clinton Mata, Ernest Nuamah, Duje Caleta Car, je pourrais continuer à énumérer les noms, mais ils ne sont pas tous faciles à prononcer après deux verres de rosé.

Vous l’avez compris, l’équipe se construit à la manière d’un puzzle. Un puzzle que vous achetez à la brocante, composé de pièces disparates et sans savoir si toutes les pièces sont là. Mais bon, cinq de ces nouveaux venus seront titulaires, ce qui n’est pas si mal.

La question du "6"

Vous le savez, l’OL cherche un "6" depuis deux ans. Deux années sans un bon milieu défensif, c’est long. Très long. Mais il semblerait que nos prières soient enfin entendues. Un joueur en vue, peut-être Guido Rodriguez du Betis Séville ? À voir. Il serait temps d’en finir avec cette énigme, n’est-ce pas ?

Attentes et espoirs

Que peut-on attendre de cette nouvelle équipe ? Pour être honnête, mieux vaut ne pas être trop gourmand. Un top 10 serait déjà une bénédiction, surtout vu le cirque actuel autour du club. Mais, espérons que le spectacle soit au rendez-vous. Après tout, nous sommes en droit de réclamer du beau jeu pour notre argent !

Entre nouveau propriétaire et ancien, le feuilleton continue

Parlons peu, parlons bien, parlons de la saga entre le nouveau propriétaire américain John Textor et l’ancien, Jean-Michel Aulas. Ah, quel feuilleton ! Il ne manque plus que le popcorn. Textor a récemment accusé Aulas de lui avoir caché des "mauvaises nouvelles" financières. Aulas, en bon utilisateur de Twitter qu’il est, a riposté en suggérant que Textor risquait un procès en diffamation.

Des tweets et des hommes

La bataille ne se joue plus seulement sur le terrain mais aussi sur les réseaux sociaux. Aulas, en vieux loup de mer qu’il est, n’a pas tardé à réagir. À croire que la fonction "Tweet" est programmée sur une touche rapide de son smartphone.

Tableau récapitulatif de la saga

Acteurs Accusations Réponses Niveau de Drama
John Textor Mauvaises nouvelles financières cachées Procès en diffamation menacé 💥💥💥
JM Aulas Défense sur Twitter "Ce n’est pas mon style" 🍿🍿🍿

La conclusion ? Tout cela promet une saison des plus animées, sur le terrain comme en dehors. Une chose est certaine, le spectacle est garanti. Préparez le popcorn !




Mots clés : football -