communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Adoptez la méthode Cold Turkey

Adoptez la méthode Cold Turkey

26235

Vous avez la respiration sifflante, la capacité pulmonaire réduite et du mal à respirer, tout comme Lynn Ely, qui a fumé pendant plusieurs années jusqu´au jour où elle a arrêté de fumer.

Et la cigarette fut

Cette jeune femme de 33 ans était parvenue à traverser l´adolescence sans être une seule fois tenté par l´envie de fumer, mais à 22 ans, l’ennui a surgit et Ely s´est mise à fumer. « C’était le début de la fin » dit-elle.

Son corps était seulement en sursis quand elle avait un rhume et qu´il lui devenait presque impossible de fumer. En 2008, après huit années de tabagisme, elle a enfin décidé d’arrêter de fumer après s´être remise d’un rhume.

Sa motivation principale, était sans doute son partenaire non-fumeur, et en novembre cela fera quatre ans qu´elle n´a pas allumé de cigarette.

Dans les quatre mois qui suivirent son abstinence, elle a commencé à se sentir mieux. Sa respiration sifflante disparut, elle commença alors à respirer correctement et sa capacité pulmonaire s’améliora.

Il y eut des moments où sous la pression du travail, elle a grandement été tentée d’allumer une cigarette. Mais à chaque fois, elle réussit à résister en se distrayant

Plus jamais tentée par la cigarette

« À présent, les fumeurs me saoulent. Ceux qui arrêtent encore plus, car ils sont hyper-anxieux » s´amuse-t-elle à dire.

Elle compte parmi les nombreux anciens fumeurs qui se sont tournés vers la méthode « Cold Turkey » qui consiste à arrêter de fumer brusquement du jour au lendemain.

Le Conseil national contre le tabagisme d´Afrique du Sud considère que cette méthode est celle qui a le plus grand succès à long terme. Le Directeur du Conseil Peter Ucko déclare que le taux de réussite diffère en fonction des personnes. « La façon la plus efficace est de prendre la décision spontanée d´arrêter du jour au lendemain ».

Il reconnaît que certains médicaments sur ordonnance et certains appareils aident considérablement les fumeurs à arrêter. Mais au final c’est le fumeur qui décide de renoncer à cette mauvaise habitude.

Ucko déclare que « essayer » donne aux fumeurs l´excuse ou la permission d´échouer.