communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Culture
> Mieux vaut être nègre que noir - Dieu créa l’homme à son image et les Blancs

Mieux vaut être nègre que noir - Dieu créa l'homme à son image et les Blancs créèrent les Noirs selon leur conception", le nouveau livre de l'auteur à succès Dantse Dantse

52079



Mieux vaut être nègre que

La création d'une race inférieure : dans la désignation de la couleur noire réside la malédiction des Noirs.

Mieux vaut être nègre que noir - Dieu créa l’homme à son image et les Blancs créèrent les Noirs selon leur conception, le nouveau livre de l’auteur à succès Dantse Dantse

Pourquoi le noir ou le blanc ne sont plus depuis longtemps des couleurs de peau, mais des programmes racistes aux fonctions claires, et comment un petit enfant, appelé Bangangté, réconcilie Dieu avec les Noirs et supprime ainsi le code de la malédiction, voilà de quoi il est question dans ce livre. Dans les noirs, il y a des programmes inconscients qui les contrôlent négativement. Ce programme passe par le mot « noir », Dantse Dantse, originaire du Cameroun et vivant à Darmstadt, en est certain. Cet écrivain éminent et exceptionnel est déjà l’auteur de plus de 120 livres dans tous les domaines de la vie.

Dantse Dantse aime utiliser la littérature pour aborder des thèmes sociaux et politiques très complexes qui émeuvent la société. En tant qu’auteur anti-conventionnel, il aime prendre la liberté d’écrire ce que la majorité et le courant dominant, ainsi que les minorités, aiment dissimuler. En tant que reporter social, comme il aime se nommer, ses livres sont toujours des moments rafraîchissants dans la littérature mondiale, comme cette fois avec le livre « Mieux vaut être nègre que noir ».

Le titre « Mieux vaut être nègre que noir » est provocateur et il en est conscient. Le mot nègre ne correspond tout simplement pas à la tendance actuelle. « Comment se fait-il qu’une personne que l’on appelle noire de manière politiquement correcte préfère être appelée nègre plutôt que noir ? », se demanderont de nombreuses personnes en secouant la tête. Si quelqu’un peut et a le droit de le faire, c’est bien Dantse Dantse.

Il a une réponse toute prête : « Le fait que je préfère me faire appeler nègre plutôt que noir suffit pour que les lecteurs sachent que le noir doit être encore pire que ce dont tout le monde est conscient. Bien sûr que je refuse le mot nègre. Je joue avec le mot pour faire prendre conscience aux gens de ce qu’ils s’infligent s’ils luttent uniquement contre le mot « Nègre » et acceptent le mot « Noir ». Ils sont contrôlés et exécutent un programme sans le savoir ».

Noir et Blanc ne sont que des mots anodins au hasard ? Pas pour Dantse Dantse !

Dans ce livre, il montre le codage utilisé pour damner les personnes que l’on appelle aujourd’hui Africains, Afro-descendants ou autres personnes à la peau foncée. Il explique comment, par un mot apparemment anodin, les Blancs ont complètement mis hors d’état de nuire une ethnie et l’ont amenée, jusqu’à aujourd’hui, à se saboter et à se maudire lui-même. Un coup perfide, mais très intelligent. Il est convaincu que derrière les mots noir et blanc se cache en fait un système raciste énorme, sophistiqué et complexe. Ou plutôt des programmes installés « numériquement » dans les individus et fonctionnant de manière autonome dans le but de procurer et de garantir aux Blancs des avantages politiques, religieux, culturels, psychologiques et économiques en contrôlant négativement l’estime de soi, la pensée, le comportement et la conscience de soi des Noirs. Ils contrôlent cela par le biais des nombreuses caractéristiques et connotations négatives construites intentionnellement avec la couleur noire. L’un doit se sentir inférieur et l’autre supérieur. « Et cela fonctionne de manière fantastique depuis des centaines d’années. Se nommer noir, ce qui dans la Bible est associé aux ténèbres, au royaume du diable et à d’autres choses lugubres, c’est aussi avoir trahi Dieu le Créateur », souligne l'auteur.

Dieu créa l’homme à son image, mais les Noirs sont des créations des Blancs, affirme Dantse Dantse, qui apporte de nombreuses preuves pour étayer son affirmation.

La suprématie des Blancs en matière de désignation est pour lui un gros problème.

Autrefois, les Blancs ont décidé comment ils devaient nommer les personnes à la peau foncée et comment ils devaient nommer leur continent, sa flore et sa faune. Ils en ont fait des esclaves, les ont exploités, les ont entraînés dans leurs guerres. A l’époque, on les appelait « nègres » ; des esclaves qui savaient qu’ils étaient des esclaves et qui luttaient de toutes leurs forces contre cette situation. Ils sont devenus libres, mais pas tout à fait. Eux-mêmes et d’autres les appellent désormais « Noirs » et les Noirs croient être libres, mais ils ne le sont toujours pas aujourd’hui. Ils ont été programmés par les Blancs, qui leur ont attribué des caractéristiques et des fonctions que le mot « noir » implique ; ils sont devenus des esclaves qui croient être libres. Et qui ont ainsi cessé de lutter pour leur liberté et l’égalité des droits.

C’est pourquoi « Mieux vaut être nègre que noir » est un appel. Un appel aux Noirs. Il s’agit de mettre fin à l’avenir au pouvoir de désignation et d’interprétation des Blancs sur ces personnes qu’ils ont appelées Noirs, gens de couleur, Africains, etc. et sur tout ce qui leur appartient, comme leurs animaux, leur flore. Chaque peuple a le droit de décider lui-même du nom qu’il veut porter. Car celui qui te donne ton nom est ton père et ta mère, et il règne sur toi.

Le pygmée a dit : « Même les singes vous coloniseront et vous domineront, vous les Noirs ».

Avec de nombreux poèmes, des entretiens avec Dieu, des entretiens entre le vent et le petit enfant Bangangté, la colère de Dieu face au comportement déshonorant de l’homme noir qui ne parvient pas à protéger sa fille, sa mère, sa femme, et surtout aussi avec l’histoire fictive « Le Noir devant le tribunal du ciel », dans laquelle un Blanc appelle le Noir nègre et refuse de l’appeler noir et est accusé de racisme pour cette raison. En outre, il y a la véritable histoire d’une rencontre de l’auteur avec un pygmée à Kribi au Cameroun, qui ne se disait pas noir et qui avertissait les Noirs qu’ils seraient même dominés par des animaux. Dantse Dantse présente la situation des Noirs d’une manière sans complaisance, comme cela n’a jamais été le cas auparavant. Contrairement aux livres dans lesquels seuls les Blancs sont coupables, il présente pour la première fois et de manière percutante la responsabilité des Noirs qui ne veulent pas se libérer du pouvoir des Blancs alors qu’ils le pourraient.

Le livre est critique, mais c’est un livre de connaissance de soi, de réflexion, de confrontation avec soi-même (que les lecteurs soient blancs ou noirs), de décision de tout changer et de ramener enfin les Noirs à leur divinité et à leurs ancêtres avec lesquels ils ont rompu le lien. Oui, ils trahissent Dieu et leurs ancêtres en se nommant Noirs.

Bangangté devient le sauveur des Noirs

En s’appuyant sur des événements réels et fictifs - mais proches de la réalité - l’auteur montre quelles fonctions et caractéristiques le mot « noir » revêt et comment ce racisme caché agit aussi bien sur les « Noirs » que sur les Blancs. Le personnage principal est le petit enfant Bangangté, qui devient le sauveur des Noirs en réalisant que le qualificatif de « Noir » est pire que de se faire appeler « nègre ».

L’auteur montre également dans ce livre de quel anti-virus les Noirs ont besoin pour être libérés de ce programme. C’est ce que montre le petit enfant Bangangté, aimé par Dieu, qui pardonne ainsi aux « Noirs ».

Réconciliation grâce à Bangangté

À la fin du livre, lorsqu’un petit enfant noir finit par rejeter son nom et en prend un autre, Bangangté, la voie s’ouvre à la résurrection des hommes venus de ce continent que les Blancs ont autrefois appelé Afrique. Ainsi, il se réconcilie avec Dieu, qui lui prédit, à lui et à ses descendants, une époque glorieuse, s’il ne s’incline plus jamais devant les hommes, les Blancs, mais devant lui, son Dieu. Il ne doit plus jamais se laisser dominer par des étrangers et s’appeler autrement que ce que Dieu a décidé, car l’homme est à l’image de Dieu.

Ce livre contient également

  • des événements racistes que l’auteur a personnellement vécus
  • où le racisme se cache aussi dans la vie quotidienne
  • comment de grands penseurs européens ont justifié le racisme le plus perfide
  • des histoires fictives, des jeux d’esprit et des poèmes illustrant le racisme et les fonctions du mot « noir ».
  • ce qu’il faut faire pour supprimer les connotations et caractéristiques négatives du mot « noir ».
  • le retour à Dieu et la reconquête de son amour

Données bibliographiques

Date de publication : 30.04.2022 chez indayi edition

ISBN : 978-3910273092 (Livre broché)

Format : disponible en livre de poche et en e-book

Pages : environ 440

Prix : E-book : 9,99€ Livre broché : 29,99€.

À propos de l‘auteur

Dantse Dantse expert d’origine camerounaise en sciences de la nutrition, du comportement humain et du développement personnel, auteur de plusieurs best-sellers avec plus de 120 livres en allemand dont des livres pratiques, des guides, des ouvrages spécialisés sur la santé, la psychologie, l’éducation des enfants et des romans, éditeur, fondateur et coach à succès et très performant en sciences de la vie et de la santé, vit et travaille à Darmstadt en Allemagne. Enfant, il a vécu ensemble avec 25 frères et sœurs dans une même concession. En effet, son père était marié officiellement à trois femmes et toutes vivaient ensemble dans une même propriété. Dans ce contexte les valeurs telles que : donner, partager, les sentiments, l’amour, la jalousie, la patience, la compréhension, et bien plus encore reçoivent un autre sens, différent de celui d'une famille dite « normale ». Ces expériences d’enfance, ses racines africaines, l’influence de la culture européenne sur lui et ses années d’expérience en tant que coach lui permettent de voir les choses différemment, d’agir différemment, d’être différent. Cela a quelque chose de rafraîchissant, d’inspirant et d’enrichissant.

En tant qu’auteur anti-conventionnel, il aime écrire et publier des livres qui reflètent ses expériences interculturelles. Ses livres traitent de valeurs et thèmes que la société n’aime pas aborder et qu'elle préfère cacher sous le tapis. Cependant, ces valeurs et thèmes comme l'aspiration de l'énergie en famille qui est une forme de vampirisme énergétique, l’homosexualité, la sexualité, le trafic d’organes humains, le racisme, les troubles mentaux, les abus sexuels en famille, etc. touchent des millions de personnes. C'est pourquoi il écrit et publie des livres qui visent à expliquer, changer et améliorer la vie, que ce soit ses guides, ses ouvrages spécialisés, ses romans, ses livres pour enfants ou ses commentaires sur son blog politique.

Les livres de Dantse Dantse, qui sont tous d’inspiration africaine, transforment également des vies. Ils aident à penser et à repenser, à élargir les horizons, à améliorer un peu plus le monde et à honorer l'Afrique. Le charmant éditeur de la maison d´édition, indayi édition, http://www.indayi.de, l'édition pour les livres spéciaux, déclare : « Mon rêve est de publier davantage de livres d’auteurs africains ». L’Afrique est au cœur du travail de Dantse Dantse. Grâce à son savoir innovant et inimitable d’inspiration africaine et à son enseignement de vie, qu'il dénomme « DantseLogik », www.dantse-logik.com, qui a fait de lui un professeur de savoir et un coach de réussite prisé et recherché, il aide les gens à atteindre leurs objectifs, à réussir, à être heureux de manière durable et holistique et à combattre les maladies sans médicaments. En outre, il est également le fondateur du portail en ligne KLICKLAC, une plateforme en ligne d’achat et de vente de livres pratiques numériques, http://www.klicklac.de. Ce marché en ligne permet aux auteur-e-s et aux consultant-e-s ainsi qu’aux personnes d’autres professions du monde entier de vendre leurs connaissances ou leurs livres chapitre par chapitre sous forme de texte, d’audio ou de vidéo. Les utilisateurs et utilisatrices en profitent également : ils ou elles peuvent acheter pour peu d’argent les pages dont ils ont vraiment besoin et ne doivent pas acheter le livre entier. Sa devise est à la fois action et programme : « Seul ton succès est ma référence, pour cela, je mets mon excellente image et ma réputation en avant ». Son style d’écriture particulier, influencé par sa langue maternelle africaine, qui est sa marque de fabrique, a été préservé dans ce texte et soigneusement édité. Ses livres sont désormais traduits et publiés dans de nombreuses autres langues du monde entier, afin que davantage de personnes puissent bénéficier de la richesse de ses connaissances.

Dantse Dantse Courriel : leser@dantse-dantse.com Écrivain et éditeur : www.indayi.de Professeur de connaissances : www.dantse-logik.com Fondateur : www.dantse-logik.com

À propos d’indayi edition

indayi edition est une petite maison d’édition en plein essor, multicolore et hors du commun, basée à Darmstadt, la première maison d’édition germanophone fondée en Allemagne par un migrant africain. Ici, on publie tout ce qui concerne, touche et émeut les gens, indépendamment de leur contexte culturel et de leur origine. Indayi edition publie des livres sur les valeurs et sur des thèmes que la société n’aime pas aborder et qu’elle préfère balayer sous le tapis, mais dont souffrent des millions de personnes. Les livres publiés par indayi ont pour but d’expliquer, de changer et d’améliorer quelque chose - qu’il s’agisse de guides, de livres pratiques, de romans ou de livres pour enfants. L’offre est variée : des romans d’amour, des guides sur les thèmes de la santé, sur le cancer et l’alimentation, sur l’érotisme, l’amour, l’éducation, des thrillers et des romans policiers passionnants, des livres de soutien psychologique, des livres sur la politique, la culture, la société et l’histoire, des livres de cuisine, ainsi que des livres pour enfants et adolescents.

Contact presse indayi edition Diltheyweg 5 64287 Darmstadt www.indayi.de




Mots clés : université -