communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Nouvelles technologies
> La sauvegarde de données avec Microsoft Azure

La sauvegarde de données avec Microsoft Azure

51073

Microsoft Azure est l’un des principaux fournisseurs de service de cloud computing. Il propose un large éventail de services de cloud computing incluant le stockage et retour, la mobilité et la mise en réseau en passant par l’intelligence artificielle et le DevOps. Dans le domaine de la digitalisation des entreprises, Ranarison Tsilavo CEO de NextHope qui est une société d’intégration informatique et réseau, encourage les dirigeant d’entreprise à se familiariser avec des solutions comme Microsoft Azure. Elles sont conçues pour optimiser à la fois la sécurité des données et la productivité. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur le service de sauvegarde.

Sauvegarde Azure, un allié de choix pour la digitalisation pour Ranarison Tsilavo

La sauvegarde est un service proposé par la plateforme de cloud computing Azure pour sauvegarder des données en sécurité hors des murs de l’entreprise. La fonction de sauvegarde est basée sur l’agent Microsoft Azure Recovery Services et utilise un service appelé Backup Service Vault, connecté aux services de stockage Azure. Cette fonction est souvent utilisée en association avec Azure Site Recovery qui assure la récupération de site. Cette fonction peut être utilisée pour dupliquer les données de l’entreprise dans plusieurs régions pour assurer une reprise rapide après sinistre. Ensemble, les solutions Backup et Site Recovery agissent pour aider à créer un plan éprouvé de protection contre la perte de données.

Sauvegarde et récupération : les bonnes pratiques avec Azure

Il arrive trop souvent dans les entreprises que les sauvegardes soient mis en place mais ne sont pas surveillées. Cela induit une facilitation de la tâche pour les cybercriminels. La première mesure à prendre est de faire une sauvegarde de vos systèmes. C’est une pratique essentielle confirme Ranarison Tsilavo pour bien s’assurer que les données sont en sécurité.

Bien configurer les notifications d'échec et réussite de sauvegarde

En premier lieu, il convient de vérifier la configuration des alertes. Nous avons l’habitude de mettre en place des alertes pour les échecs de sauvegarde mais pas souvent quand cela réussit. Dorénavant il faut adopter cette pratique pour avoir la confirmation que tout a bien fonctionné.

En utilisant Azure sauvegarde pour la digitalisation des services, Ranarison Tsilavo préconise la mise en place d’autres moyens pour recevoir des alertes signalant un éventuel problème de sauvegarde. Parmi ces moyens, on peut par exemple vérifier si les solutions de sauvegardes envoient des notifications par SMS ou messagerie électronique afin que les échecs soient signalés de différentes manières évidentes.

Toujours pouvoir localiser les fichiers de sauvegarde

Pour les entreprises utilisant la sauvegarde Azure, leurs responsables informatiques doivent savoir localiser les fichiers journaux de sauvegarde et les examiner régulièrement afin de détecter toute anomalie. Dans le cas de Microsoft Azure, on peut examiner le journal des évènements de cloudbackup\operational sur le client. Les principaux fichiers journaux pour Azure Backup se trouvent dans C :\program files\Microsoft Azure Recovery Services Agent\Temp

Bien identifier les acteurs de la sauvegarde

Assurez-vous de toujours vérifier que le compte utilisateur pour les sauvegardes ne soit pas connecté. Il ne faut faire les sauvegardes que sur un réseau complètement séparé auquel le reste de l’infrastructure de l’entreprise n’a pas accès. Ce réseau doit seulement se présenter comme des périphériques iSCSI uniquement sur le serveur de sauvegarde.

Ensuite, il est recommandé d’utiliser des scripts ou autres outils pour confirmer que les sauvegardes sont terminées. En parallèle, il faut bien valider que les sauvegardes des bases de données SQL sont effectuées. On ne sait jamais si c’est la sauvegarde qu’on a négligé s’avèrera être celle dont on a le plus besoin.