communique de presse gratuit

>
> Navette aéroport de lyon

Navette aéroport de lyon



Nous vous en avons mainte fois parlé au fil des années. La pression que menait à Lyon l’organisme SYTRAL avec son Rhonexpress, le tramway reliant le centre ville de la capitale des Gaules et son aéroport, à 20 kilomètres de distance.

navette Lyon aeroport

Retour sur les faits

Au début des années 2010 la ville de Lyon s’équipe d’un tout nouveau tramway dédié aux navettes rapides entre le centre ville (Part Dieu) et l’aéroport Saint Exupéry localisé à un peu plus de 20 kilomètres de là. Ce nouveau moyen de transport est pour l’heure "révolutionnaire" en ce sens qu’il est prévu sur de marges tranches horaires permettant de facilement se rendre ou rentrer de l’aéroport (ou gare TGV) vers le centre-ville. Révolutionnaire aussi pour le temps de voyage de moins de 30 minutes ou encore sur l’approche commerciale faite de commande en ligne ou sur des automates ...

Seulement rapidement un fait ou même plusieurs sont décriés :

  • La navette est vraiment beaucoup trop couteuse pour les utilisateurs avec un prix à plus de 25 euros A/R
  • La navette a tué toute concurrence

Le Rhonexpress tue toute concurrence à Lyon

Cela parait un peu fort mais c’est pourtant bien le cas. Le Rhonexpress a couté très cher à la communauté locale qui s’est protégé en laissant la concession à un exploitant unique : le SYTRAL, mais surtout en interdisant légalement toutes les formes de concurrence au nouveau tramway. Seuls les taxis et les tout ressent VTC restent en place, proposant évidemment un coup largement supérieur et une offre finalement très différente. Du coup du jour au lendemain, plus de bus, plus de navettes alternatives.

Pendant 10 ans les opérateurs indépendants lyonnais tâcheront tout de même de répliquer en proposant une offre alternative au Rhonexpress. Des société comme ELIT, Goairport proposent alors des navettes entre l’aéroport et le Terminus du tramway T3, soit 10mn de voyage, à un prix défiant le Rhonexpress. Le SYTRAL ne supportera pas et tranchera la tête à Goairport qui ne fût pas la seule société inquiétée ces 10 dernières années par Rhonexpress. En effet même la société TCL exploitante des transports en commun lyonnais (et membre du SYTRAL) se verra tirer les bretelles et même dans l’obligation de fermer 2 lignes de bus régulières.

TCL versus SYTRAL

En effet deux lignes de bus existaient encore rejoignant l’aéroport Saint Exupéry depuis l’est lyonnais. Il s’agissait en fait de bus dédié aux habitants du secteur, notamment tous les employés de l’aéroport. Rapidement des malins découvrir l’astuce : se rendre à tel endroit de la ligne du tramway T3 pour prendre tel bus se rendant à l’aéroport, tout cela pour la modique somme de 1.80 euros, le prix d’un billet de transport en commun, même si l’on parle d’un trajet plutôt long, 1h.

Même si cette solution, comme les autres qui furent décapitées, ne gêna pas outre mesure le développement du business du Rhonexpress, le SYTRAL fît en sorte de faire supprimer l’exploitation de ces deux lignes de bus. Cela parait fou mais la société eu gain de cause.

Mais le 10 août 2019, la cour de justice de Lyon rend son verdict suite au procès mené par TCL contre l’exploitation abusive du Rhonexpress : les bus ne représentent en rien une concurrence. La cours estime que les textes votés lors de la mise en place du Rhonexpress n’interdisait qu’une concurrence d’une autre société proposant aussi des tramways.

10 ans d’injustice levé ! Période pendant laquelle nombre de petites entreprises audacieuses fermeront la porte.

L’aéroport de Lyon finalement très bien desservi

Suite à ce jugement les entrepreneurs lyonnais reprennent de la confiance et vont pouvoir redéployer leur imagination qui jusqu’à lors, pendant une période de "prohibition" aura permis de développer des idées innovantes, judicieuses que les lyonnais ne manquent pas de plébiscité.

Aujourd’hui pour vous rendre à l’aéroport depuis le centre ville vous pouvez donc :

  • Utiliser les voitures électriques Bluely, un point de recharge existe à l’aéroport.
  • Prendre le Rhonexpress (30mn)
  • prendre une navette comme ELIT depuis le centre ville, votre domicile
  • Prendre un taxi depuis le centre ville ou votre domicile
  • Prendre le tram T3 puis le bus TCL
  • Prendre le Tram T3 jusqu’à Meyzieu ZI et prendre une navette vers l’aéroport (de nombreuses sociétés proposent le trajet de 10 mn à moindre coût)
  • Prendre votre voiture et vous garer sur un parking à l’aéroport de Lyon, mais là aussi de nombreuses sociétés proposent des alternatives moins couteuses que les places de parking dédiées sur le site de l’aéroport.

Pendant longtemps à Lyon on a cru se combat sans fin, on a cru qu’il ne trouverait jamais d’issue et que la SYTRAL continuerait à proposer la navette express la plus chère d’Europe. Il n’est est plus rien depuis le jugement rendu ces derniers jours. a présent l’écosystème va pouvoir tranquillement se développer et les lyonnais (et visiteurs) trouver des alternatives viables et répondant à leurs besoins et budgets.




Mots clés : Lyon -