communique de presse gratuit

>
> Lettre Ouverte sur la jeunesse en difficulté

Lettre Ouverte sur la jeunesse en difficulté



Le monde des adultes en général semble paralysé devant la problématique de la jeunesse en difficulté, dont on ne parle souvent qu'en terme de délinquance. Les jeunes en souffrance cumulent les situations de handicaps sur le plan social, familial, scolaire, culturel. S'en sortir est un défi qu'ils ne peuvent relever seuls. Ce sont de ces jeunes-là dont la Fondation d'Auteuil parle, à partir de son expérience : depuis 141 ans elle en a accueilli plus de 120 000.

Un message constructif

Cette campagne électorale est l'opportunité d'attirer l'attention des candidats à l'élection présidentielle sur les jeunes en difficulté. Il s'agit de nouer un dialogue sur les actions à mener et de les inciter à lancer un programme d'envergure au bénéfice de ces jeunes et de leur famille. La Fondation d'Auteuil informe et sollicite également le soutien de ses partenaires et de l'opinion publique en faveur de cette action.

En accordant à ces garçons et filles l'attention, le professionnalisme, la disponibilité et la bienveillante exigence qu'ils méritent, ils s'en sortent remarquablement. La société ne peut pas les laisser sur le bord de la route car ils sont notre avenir ! Les Français en sont déjà conscients : • 83 % considèrent que les jeunes en grande difficulté ne sont pas suffisamment pris en compte dans les propositions des candidats. • 93 % pensent que la situation de ces jeunes est inquiétante pour l'avenir de la société.

Des propositions pertinentes et réalistes

Parmi les propositions contenues dans cette Lettre ouverte il y a urgence à :  Agir beaucoup plus tôt auprès des enfants et des familles en difficulté, grâce à des services multi-accueil pour la petite enfance.  Mieux utiliser les fonds consacrés à la jeunesse en difficulté en impliquant davantage, et en amont, les professionnels de terrain pour obtenir des résultats tangibles.  Affirmer une politique de soutien à la famille : aujourd'hui toutes les catégories de famille rencontrent des difficultés dans l'éducation de leurs enfants. La mise en place d'un dispositif large et universel de soutien à la responsabilité parentale nous paraît être un devoir politique.

Mais également, prolonger la prise en charge des mineurs étrangers isolés au-delà de leurs 18 ans pour qu'ils puissent terminer leur formation ; trouver des nouveaux modes de prise en charge en pédopsychiatrie...

Oui, la situation de la jeunesse en grande difficulté nécessite une véritable prise en charge, c'est-à-dire une volonté, de l'imagination, du professionnalisme et des moyens humains et financiers.

La Fondation d'Auteuil accueille, éduque, forme et insère 8000 garçons et filles en grande difficulté sociale, scolaire, familiale, et affective, au sein de près de 160 établissements en France, répartis en 14 directions régionales. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par les services de l’Aide sociale à l’enfance. Chacun bénéficie d’un parcours personnalisé pour développer son savoir-être et son savoir-faire dans le domaine professionnel de son choix.




Mots clés : adolescent - elections - parents -