communique de presse gratuit

>
> La pilule contraceptive pour hommes

La pilule contraceptive pour hommes



Une pilule contraceptive masculine a été mise au point et testé par les chercheurs de l'University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute. selon les scientifiques, cette pilule contraceptive masculine serait efficace, sûre et ne nuirait absolument pas à la libido, ont annoncé les scientifiques.

Dans ce qui a été décrit comme un "grand pas en avant", le médicament a été testé empiriquement avec succès sur un panel de 83 hommes qui l’ont utilisé quotidiennement pendant un mois. très rapidement, au bout de 24h, les chercheurs ont constaté une diminution flagrante des niveaux de testostérone permettant de considérablement abaisser le niveau de deux hormones nécessaires à la production de spermatozoïdes.

Enfin la pilule contraceptive masculine

Jusqu’à présent, les efforts visant à créer une pilule masculine à prise unique quotidienne pour imiter la contraception féminine traditionnelle ont échoué parce que les hommes métabolisent et éliminent les hormones qu’elle produit beaucoup trop rapidement.

Cela signifie donc que pendant des décennies les efforts concernant la contraception masculine temporaire ne se sont appuyés uniquement que sur les préservatifs. Le grand espoir scientifique a longtemps résidé sur une injection révolutionnaire à action prolongée ou encore sur un gel topique, or ces procédé n’ont pas abouti, pas encore au moins et la pilule quotidienne fait donc son grand retour au rang des possibles.

Notons bien toutefois, que le nouveau médicament, appelé Diméthandrolone undecanoate, ou DMAU, contient un acide gras à longue chaîne qui prolonge l’efficacité des molécules, permettant alors de prendre une seule dose par jour.

Comme la pilule pour les femmes, la pilule masculine expérimentale combine l’activité d’un androgène - une hormone masculine comme la testostérone - et un progestatif.

Les chercheurs du centre médical de l’Université de Washington ont testé trois doses de DMAU - 100, 200 et 400 mg - sur 100 hommes en bonne santé âgés de 18 à 50 ans, dont 83 ont terminé l’étude.

Zoom sur l’expérimentation

Les personnes testées ont fait l’objet d’un prélèvement sanguin pour des tests hormonaux et de cholestérol au cours des premier et dernier jours de l’étude.

À la dose la plus élevée de DMAU testée, soit 400 mg, les sujets présentaient une " suppression marquée " de leur taux de testostérone et de deux hormones nécessaires à la production de sperme.

Les résultats ont montré que la pilule ne fonctionne que si elle est prise avec de la nourriture.

"Malgré de faibles taux de testostérone en circulation, très peu de sujets ont présenté des symptômes correspondant à une carence ou à un excès de testostérone ", a déclaré le professeur Stéphanie Page, chercheuse principale de l’étude.

"Ces résultats prometteurs sont sans précédent dans le développement d’un prototype de pilule pour hommes, " Tous les groupes prenant du DMAU ont connu un certain gain de poids, ainsi qu’une diminution du cholestérol HDL (" bon ").

Cependant, tous les sujets ont réussi leurs tests d’innocuité, y compris les marqueurs de la fonction hépatique et rénale. Le DMAU est un grand pas en avant dans le développement d’une " pilule pour hommes " à prise unique quotidienne ", a déclaré le Professeur Page.

"Beaucoup d’hommes disent qu’ils préféreraient une pilule quotidienne comme contraceptif réversible, plutôt que des injections à action prolongée ou des gels topiques, qui sont aussi en développement."

Les pilules contraceptives pour femmes sont disponibles depuis près de 70 ans, bien que la seule utilisation répandue en Grande-Bretagne, y compris sur le NHS, remonte en 1961.

Cependant, à part le préservatif, qui a été inventé en 1855, il n’y a jamais eu de contraceptif masculin temporaire.

Innovations en matière de contraception

Injections d’hormones masculines

L’an dernier, les essais cliniques menés à l’Université d’Édimbourg ont révélé que les injections de progestatif pour interrompre la production de sperme étaient efficaces à 96 pour cent. La recherche a été interrompue en raison d’effets secondaires, notamment la dépression, les troubles de l’humeur, les changements de libido et l’acné (qui peuvent sembler familiers aux femmes qui ont utilisé la pilule contraceptive).

Gel contraceptif masculin

Une vasectomie non hormonale et non chirurgicale " réversible ", Vasalgel, serait injectée dans le canal déférent, le petit canal entre les testicules et l’urètre, pour empêcher la libération du sperme. Après des essais réussis sur des animaux, les premiers essais cliniques devraient s’achever en 2020.

Puce contraceptive

Une version activée par ordinateur de l’implant de lévonorgestrel, ce dispositif mis au point au MIT pourrait durer 16 ans et permettre aux femmes de désactiver la libération d’hormones à l’aide d’une télécommande sans fil.

Pilule unisexe

Des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley testent un bloqueur de Catsper, pour empêcher le sperme d’entrer et de féconder un ovule. Chez les femmes, il serait efficace dans un court laps de temps après les rapports sexuels. Chez les hommes, il pourrait fonctionner comme la pilule contraceptive quotidienne, mais il est peu probable qu’il soit sur les tablettes avant au moins une décennie.




Mots clés : médecine -