communique de presse gratuit

>
> Astuces de vente

Astuces de vente



Les commerciaux et les vendeurs sont si nombreux que se détourner de la concurrence et percer le marché devient parfois difficile. Chacun essaie de faire le maximum dans le but de pouvoir liquider et atteindre un certain chiffre d'affaires. Voici quelques qui peuvent aider le commerçant :

S'accorder un moment pour les tâches récurrentes

Vendre et trouver des clients ne se bornent pas à la recherche de nouveaux clients et à courir partout. Un professionnel doit avoir une excellente organisation et un bon emploi du temps. En plus de la chasse de prospects, il ne faut pas oublier le follow-up et les relances. Chaque semaine, un bon commercial doit avoir un moment pour effectuer ces tâches, cela lui permet de négocier et de montrer à ses clients qu'ils sont importants.

Faire bonne impression

Avant de pouvoir échanger une conversation avec un prospect, il faut captiver son intérêt et son attention, raison pour laquelle un bon vendeur soigne toujours son apparence et fait constamment bonne figure. En plus de son allure, le vendeur doit avoir un bon charisme. Une poignée de main franche, un dos droit, un regard direct et sa courtoisie en témoignent. Un état bien détendu, sans stress, additionné à cette carrure permet d'instaurer et d'entretenir une relation de confiance avec son prospect.

L'humour

Voler un sourire au prospect fait déjà partie des victoires puisque la chance de vendre augmente à ce moment-là. La meilleure façon d'y arriver serait d'établir un discours commercial captivant et à la fois plaisant qui fait sourire, voire rire les clients potentiels. Pas de blagues incrédules, il est plus judicieux d'étudier et de bien préparer le discours afin de le rendre amusant. Dès que le prospect sourit, et accorde son intérêt, le marchand doit être prêt à bien soumettre son produit ou son service, sans pour autant mettre la pression sur la personne.

Parler avec la bonne personne

Afin d'éviter une perte de temps inutile, le commercial doit déceler si l'individu en face de lui est le décideur, notamment lorsqu'il vend pour une société. Il peut demander carrément à son interlocuteur si ce dernier est à même de trancher.