communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Les femmes et les problèmes de genoux

Les femmes et les problèmes de genoux

26850

Mesdames, faites attention à votre ligament croisé antérieur (LCA), ce ligament au centre de votre genou qui empêche les déplacements antérieurs du tibia. Il semble que la fréquence des blessures à ce niveau soit beaucoup plus élevée chez vous que chez les messieurs. "C’est une véritable épidémie," déclare le Dr Tom Hosea, chirurgien orthopédique des équipes de basket-ball féminines et masculines de la Rutgers University dans le New Jersey, qui a supervisé une étude portant sur plus de 11.000 étudiants basketteurs. "Pour une multitude de raisons, que les chercheurs en orthopédie ont essayé de rassembler, les sportives y compris celles qui ont une condition physique très poussée et particulièrement les basketteuses - courent plus de risques que les hommes d’avoir une déchirure au niveau du ligament croisé antérieur," déclare-t-il.

Les théories foisonnent en ce qui concerne les causes mais certaines questions paraissent menacer plus précisément les athlètes féminines : cette "épidémie" de blessures du LCA a-t-elle un rapport direct avec la course et le saut ? Est-ce que les femmes qui font de la musculation sont plus exposées ? Est-ce que la pratique du step, du vélo, de la marche ou de la course sur tapis de jogging et autres activités liées aux conditions modernes de l’entraînement de l’athlète féminine, placent le LCA dans des situations à risques ?

Qu’est que le LCA ?

Le Dr Mary Lloyd lreland, présidente de la prestigieuse clinique "Kentucky Sports Medicine" de Lexington, cite un sondage effectué auprès de 80 basketteurs et 64 basketteuses, qui ont participé en 2011 aux sélections olympiques U. S. Parmi les joueurs masculins, 3 ont souffert d’une blessure du LCA à un genou ; 13 des athlètes féminines ont eu ce genre de blessure, toutes en jouant au basket-ball. Médecin de l’équipe de basket-ball olympique D.S. lors des J.O de 1992, lreland a aussi été nageuse de niveau mondial en brasse. Elle peut parler pendant des heures sur le LCA, faisant des conférences sur la spécificité des blessures en corrélation avec le sexe pour des organisations telles que la "National Strength and Conditioning Association." Elle pense que la question du LCA a la complexité du cube de Rubik et qu’on ne peut pas y apporter de réponse simple.

"Il existe des différences d’ordre structurel entre les hommes et les femmes qui pourraient expliquer certaines des disparités concernant la fréquence des blessure au niveau du LCA," explique-t-elle. "Les femmes ont une plus grande laxité que les hommes au niveau du genou." Plus précisément, en se basant sur certaines recherches biomécaniques indiquant qu’en moyenne la femme a un ligament croisé antérieur plus petit et plus faible que celui d’un homme de la même taille, lreland réplique : "Les travaux que j’ai passés en revue montrent qu’il n’y a pas de différence notoire en taille ou en force entre le LCA d’une femme ou d’un homme ayant approximativement la même taille et le même poids."

Une différence qu’elle a remarquée réside dans la technique. Elle a découvert que les basketteurs et les footballeurs se réceptionnent au sol en utilisant les deux jambes, , d’où une meilleure absorption de l’impact ; au contraire, les femmes privilégient une réception sur une seule jambe. "Nous devons apprendre à nos athlètes féminines, quand elles sont jeunes, et qu’elles prennent leurs habitudes sportives - comment sauter et comment atterrir sans se blesser. Elles doivent apprendre comment se réceptionner en fléchissant les genoux."

La musculation Est-ce que les femmes qui font de la musculation courent de plus grands risques ? Ireland pense qu’avec une approche intelligente, les femmes peuvent réellement réduire les risques. ’’Aucun doute à ce sujet, un entraînement correct avec charges additionnelles renforce le genou," dit-elle. Voici un lien pour se muscler et pratiquer la musculation en toute sécurité : http://www.espace-musculation.com/ Elle recommande les exercices polyarticulaires (exercices de base) avec charges libres, plutôt que les exercices d’isolation. "Le squat jusqu’à la parallèle est excellent pour les genoux, en supposant qu’il soit fait correctement... de façon contrôlée et en faisant attention pendant tout le mouvement." Le squat est supérieur au leg extension, déclare-t-elle, "particulièrement pour toutes celles qui sentent une douleur quelconque sur ou sous la rotule en faisant du leg extension." lreland souligne l’importance d’un entraînement musculaire équilibré. "les ischios, les lombaires et les hanches doivent tous être travaillés avec assiduité pour obtenir une bonne répartition des forces. Essayez d’équilibrer les forces entre les différents muscles qui entourent et mobilisent les genoux." Elle préfère les mouvements de base comme le soulevé de terre et l’épaulé - exercices que les femmes évitent généralement - et ajoute que bien que les divers exercices de musculation placent un stress différent au niveau du LCA, l’exécution d'exercices standards de musculation ne devrait poser aucun problème tant que la technique utilisée est correcte.