communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Immobilier
> Le marché immobilier en France en 2024

Le marché immobilier en France en 2024

52546



Le marché immobilier français traverse actuellement une période de turbulences marquée par une baisse des ventes et une chute des prix. 2024 s’annonce comme une année difficile, mais elle pourrait également offrir des opportunités intéressantes pour certains acheteurs. Voici une analyse détaillée des tendances et des perspectives pour le marché immobilier en France en 2024.

marché immobilier france 2024

Les défis économiques de 2023

Inflation et taux d’intérêt

En 2023, la lutte contre l’inflation a été une priorité pour le gouvernement français. Le taux d’inflation, qui était de 6,5 % fin 2022, a progressivement diminué pour atteindre 5 % au troisième trimestre 2023. Cette réduction a été facilitée par diverses mesures gouvernementales, notamment le plafonnement des prix de l’électricité et le soutien à la transition énergétique des ménages. Cependant, ces efforts ont également conduit à une contraction du marché des prêts hypothécaires, rendant l’obtention de crédits de plus en plus difficile pour les acheteurs potentiels.

Réduction de l’offre et augmentation des coûts

La réduction de l’offre de logements, combinée à la hausse des coûts de construction, a également contribué à la morosité du marché immobilier. Le coût des matériaux de construction a augmenté de 20 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie, rendant les nouveaux projets de construction moins attractifs. De plus, les réglementations strictes sur les prêts hypothécaires, introduites en 2022, ont limité les possibilités d’emprunt, exacerbant la baisse des transactions immobilières.

Perspectives pour les acheteurs en 2024

marché immo 2024

Opportunités pour les acheteurs au comptant

Malgré les défis, 2024 pourrait être une année favorable pour les acheteurs disposant de liquidités. La diminution de la demande et la baisse des prix offrent des conditions de marché propices aux négociations. Les acheteurs au comptant n’ayant pas besoin de recourir à des prêts hypothécaires peuvent tirer parti de cette situation pour obtenir des propriétés à des prix réduits.

Retour des acheteurs étrangers

Un autre facteur qui pourrait influencer positivement le marché en 2024 est le retour des acheteurs étrangers. Les modifications récentes des lois françaises, facilitant l’achat de biens immobiliers pour les non-résidents, pourraient attirer davantage d’investisseurs internationaux. En particulier, les acheteurs britanniques, belges et suisses montrent un intérêt croissant pour les propriétés françaises, notamment dans les départements ruraux et les zones côtières.

Impact des taux d’intérêt sur le marché

Prévisions de baisse des taux d’intérêt

Les taux d’intérêt, qui ont atteint près de 6 % pour les prêts à la consommation en 2023, devraient redescendre en dessous de 2,5 % d’ici 2025. Cette baisse anticipée des taux pourrait revitaliser le marché immobilier en facilitant l’accès au crédit pour un plus grand nombre d’acheteurs. Cependant, la principale préoccupation reste la disponibilité des prêts hypothécaires, qui pourrait continuer à freiner le marché si les banques maintiennent une politique de prêt restrictive.

Conséquences pour les vendeurs

Pour les vendeurs, 2024 s’annonce comme une année de défis. La réduction de la demande et les difficultés d’accès au crédit signifient que les vendeurs devront probablement ajuster leurs prix à la baisse pour attirer les acheteurs. Cette tendance à la baisse des prix pourrait toutefois stabiliser le marché à moyen terme, en rétablissant un équilibre entre l’offre et la demande.

Analyse régionale

immobilier en france

Départements attractifs pour les acheteurs étrangers

Les départements tels que la Creuse, les Alpes-Maritimes et les Ardennes ont vu une augmentation significative des achats par des non-résidents étrangers en 2023. Ces régions, souvent moins chères et offrant un cadre de vie agréable, attirent des acheteurs à la recherche de bonnes affaires. Cette tendance pourrait se renforcer en 2024, avec une stabilisation de l’inflation et une amélioration des conditions économiques générales.

Marché des grandes villes vs. régions rurales

Les grandes villes comme Paris, Lyon et Marseille continuent de faire face à une demande élevée, mais la hausse des prix et les restrictions de prêt ont ralenti les ventes. En revanche, les régions rurales et les petites villes voient un regain d’intérêt, en partie en raison des expériences de confinement et du désir de nombreux citadins de s’éloigner des zones urbaines densément peuplées.

En conclusion, le marché immobilier en France en 2024 présente des défis significatifs, mais aussi des opportunités pour ceux qui peuvent naviguer dans ce paysage complexe. Les acheteurs disposant de liquidités et les investisseurs étrangers pourraient trouver des conditions favorables pour acquérir des biens immobiliers à des prix avantageux, tandis que les vendeurs devront s’adapter à une demande plus faible et à des prix en baisse.




Mots clés : financement immo -

Lire aussi dans la rubrique financement immo