communique de presse gratuit

>
> Un œil sur la planète : le monopole des pharmacies en France

Un œil sur la planète : le monopole des pharmacies en France



Un œil sur la planète : le monopole des pharmacies en France

Lundi 26 mars 2012 à 22h45 a été diffusé sur la chaîne publique France 2, un documentaire «  Un œil sur la planète » consacré au triple A. Une partie de ce documentaire était consacré au monopole des prix appliqués par les pharmaciens sur les médicaments en France. Lors de ce sujet, ils ont mis en avant les différentes réformes que les Pays Bas ont mises en place depuis plusieurs années. La baisse des prix des médicaments, le déremboursement de médicaments moins efficaces et l'augmentation des adhésions aux assurances maladies privées (mutuelles) obligatoires.

Suite à l'exemple des Pays Bas, l'œil sur le planète donne la parole au professeur Philippe Even , directeur de l'institut Necker. Ce dernier se bat pour dénoncer la surconsommation des médicaments en France et de la pression des laboratoires pharmaceutiques pour maintenir des prix élevés. Il déclare « le prix des génériques en France est 5 à 15 fois supérieur aux mêmes génériques vendus dans les pays européens qui nous entourent ». Il poursuit en disant que le gouvernement est « laxiste » car il empêche les génériques de se généraliser (les génériques représentent uniquement 15 % des médicaments vendus en France et sont beaucoup plus chers qu'ailleurs). Il continue par « La France n'a jamais résisté à l'industrie pharmaceutique qui est infiltrée comme une pieuvre dans les principaux sites décisionnels. » Il faudrait donc, selon lui, baisser les coût des médicaments comme ont fait les Pays Bas pour diminuer significativement les déficits de la sécurité sociale.

Le documentaire continue avec un ancien pharmacien, Serge Rader, qui a mis en place un comparatif entre les prix des médicaments entre la France et l'Italie. Il déclare « les dépenses des médicaments sont un réel gâchis, qu'avec la crise, on ne peut plus se permettre de jeter l'argent par les fenêtres ». Il met en lumière un comparatif sur 140 médicaments, génériques ou non et son constat est sans appel, nous sommes en France 2 à 5 fois plus chers que les italiens. Quelques exemples sont donnés avec le Triatec, pour l'hypertension artérielle, qui coûte 27€ en France alors qu'en Italie il ne coûte que 8€, l'Arimidex contre le cancer du sein coûte 120€ en France, 45€ en Italie.

Une seule solution ressort de ce documentaire, baisser les prix des médicaments.