communique de presse gratuit

>
> Que dire concernant le tabou sur les prothèses auditives en France (...)

Que dire concernant le tabou sur les prothèses auditives en France ?



Que dire concernant le (...)

Auparavant, le fait de porter une prothèse auditive était assez mal vécu par les personnes ayant des troubles de l'audition. En effet, être malentendant est un handicap, et le fait de porter une prothèse auditive dévoilait donc à tous cet handicap. De ce fait, les patients hésitaient énormément à partager leur handicap, même aux professionnels de santé. Autrement dit, les prothèses auditives étaient réellement un sujet tabou, aussi bien en France qu'ailleurs.

Le fruit des nouvelles technologies

Grâce aux diverses avancées technologiques, de nombreux nouveaux modèles de prothèses auditives sont apparues, et ont progressé au fil des années. Aujourd'hui, vous pouvez retrouver des prothèses auditives qui sont très discrètes et qui sont beaucoup plus performantes que les anciennes. Figurez-vous que maintenant, vous pouvez même trouver des prothèses auditives adoptant le système sans fil Bluetooth…. Outre cela, on a aussi les divers écouteurs de lecteur MP3 ou de téléphone portable, qui sont très utilisés de nos jours, tant par les jeunes que par les moins jeunes. Et cela a contribué à faire disparaître complètement le tabou au niveau des prothèses auditives, car ces dernières sont aussi à la base des écouteurs.

Des remboursements qui découragent les patients

Du côté de la Sécurité sociale, ce sont toujours les anciennes prothèses auditives qui figurent dans la liste des produits et prestations remboursés par la sécurité sociale, et qui sont donc remboursées. En effet, des prothèses auditives adoptant la technologie sans fil Bluetooth ne figureront jamais dans cette LPP, et les audioprothésistes ne prescriront jamais quelque chose dans le genre « ce patient doit porter un appareil auditif plus discret ou un appareil auditif avec la technologie sans fil Bluetooth »…. Par ailleurs, les « anciennes prothèses auditives » sont remboursées à 65% sur la base de tarifs conventionnels allant de 900 à 1400 euros pour les moins de 20 ans, et de 199,71 euros pour les plus de 20 ans, dont les seniors. Ces insuffisances de remboursement découragent pourtant les patients, et entretiennent ainsi le tabou qui tourne autour des prothèses auditives.

Comme les seniors sont les plus concernés par les troubles de l'audition, et que la Sécurité sociale rembourse très peu par rapport aux frais réels en termes de prothèses auditives, ils devront donc beaucoup plus miser sur leur couverture santé complémentaire s'ils veulent être mieux remboursés. Aussi, voyez ce que votre peut proposer pour vos prothèses auditives, et n'hésitez surtout pas à chercher de meilleures garanties sur le marché.

Sandra BULLOT Mail : partenariats@santiane.fr Tel : 04.93.81.88.13



Voir en ligne mutuelle senior : www.santiane.fr/mutuelle-senior/mutuelle-senior.htm