communique de presse gratuit

>
> La contre-visite du contrôle technique

La contre-visite du contrôle technique



La contre-visite du contrôle
Depuis 1992, un contrôle technique est obligatoire tous les deux ans pour tout véhicule de 4 ans d’âge et plus. Au menu, une vérification visuelle portant sur plus 124 points afin de détecter environ 435 altérations différentes. Parmi ceux-ci, 72 cas d’inconformité peuvent mener à une contre visite obligatoire à effectuer dans un délai de deux mois. Il faut savoir que ces 72 points totalisent tout de même 191 anomalies possibles, pour la plupart jugées critiques quant à la sécurité des usagers de la route ainsi que des passagers. Le controle technique auto est défavorable si une ou plusieurs d’entre elles sont détectées. Si en général toutes les défaillances sont à remédier, seules celles appartenant à la liste restreinte sont revérifiées lors de la contre visite, en plus de l’identification du véhicule. Un nouveau délai de 2 mois sera donné si les réparations effectuées ne sont pas jugées satisfaisantes. Il est à noter qu’une visite complète est obligatoire si le problème n’est pas résolu au-delà de cette dernière contre-visite, ou en cas de dépassement de la limite des 2 mois. Bien entendu, toutes les visites, complètes ou non, sont à la charge du propriétaire, de même que les réparations. En tant que structure agréée, le centre de contrôle n’est pas à même d’effectuer celles-ci. Toutefois, certains spécialistes du controle technique comme Dekra-norisko.fr proposent des conseils pour éviter toute visite défavorable.


Voir en ligne La contre-visite du contrôle technique : www.dekra-norisko.fr/