communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> L’ herpès se dévoile

L' herpès se dévoile

22263

Des chercheurs américains ont découvert des gènes associés à l´herpès.

Qu´est-ce que l´herpès ?

L´herpès labial est une infection de la lèvre, de la bouche ou du nez causée par le virus herpès simplex (HSV). Ce virus est aussi à l'origine de l'herpès génital, une Infection Sexuellement Transmissible qui peut provoquer des flambées d'ulcères et de cloques rouges douloureuses.

L'herpès génitalest causé par la souche HSV-2 du virus de l'herpès. L'herpès génital est une sous-catégorie d'herpès qui touche les zones génitales chez les hommes comme chez les femmes. Les petite cloques crouteuses et douloureuses qui se manifestent ne durent heureusement que quelques jours.

Contrairement à d´autres infections virales, l´herpès est un virus qui n´est jamais complètement éliminé de l'organisme et qui peut de ce fait récidiver.

D´anciennes études réalisées sur 43 grandes familles de l´Utah (Etats-Unis) ont permis à des chercheurs de découvrir la présence de 6 gènes associés à l´herpès sur le chromosome 21.

Afin de déterminer lesquels de ces gènes étaient associés à la survenance du virus, une équipe de chercheurs de l´université d´Utah et de l´université du Massachussetts a examiné de près les 620 personnes qui avaient précédemment participé à l´étude sur les familles.

Une découverte génétique essentielle

En analysant les gènes des participants, le Dr. John D. Kriesel et ses collègues ont identifié un gène lié à l'apparition de l'herpès, appelé C21orf91. Le gène était peu connu avant cette découverte il était simplement présent dans les cellules du rétinal et du cristallin.

Bien que le rôle du gène C21orf9 dans l'apparition de l'herpès ne soit pas encore bien établi, des chercheurs ont suggéré de le rebaptiser : Gene 1 de susceptibilité a l' herpès labial.

L'équipe de chercheurs a déclarée au Journal of Infectious Diseases que « bien que ces découvertes attendent d'être confirmées auprès d'une plus grande population, elles peuvent déjà avoir d'importantes répercutions sur le développement de nouveaux traitements pour soigner l'herpès labial ».

Des scientifiques australiens ont confirmé l'importance de ces découvertes en ajoutant que de futures études permettraient de déterminer si le gène est associé ou non à l'herpès génital.

Ces découvertes sur la génétique peuvent également impliquer le développement de traitements qui permettront d' éradiquer complètement le virus de l'organisme.