communique de presse gratuit

>
> Acheter une brouette électrique à chenille

Acheter une brouette électrique à chenille



Une brouette motorisée est indispensable pour transporter du béton ou d’autres matériaux lourds sur un terrain accidenté. Que votre machine soit sur roues ou sur chenilles, sa construction pratique à plat vous permet de transporter des charges importantes.

Pourquoi utiliser une brouette motorisée ?

Que ce soit dans l’agriculture, le bâtiment ou les travaux publics, le transport de charges lourdes sur des terrains escarpés dans une brouette classique peut s’avérer dangereux ou impossible. Qu’elle soit électrique ou à essence, une brouette motorisée permet de transporter sans effort des charges de 100 à 500 kg sur des pentes allant jusqu’à 45 %.

Découvrir toutes les brouettes électriques en rayon

Notre partenaire vous propose une large gamme de brouettes électriques aux meilleurs prix.
>> FAITES VOTRE CHOIX

Une brouette sur roues ou sur chenilles peut être équipée de toute une série d’accessoires, selon le type de manutention pour lequel elle est conçue. Son poids à vide varie d’un type à l’autre, mais commence à environ 50 kg.

La cuve qui constitue l’essentiel de la brouette est de taille variable et généralement inclinée. Les brouettes motorisées ont plusieurs vitesses et certaines peuvent tracter des remorques ou être équipées d’une lame.

Brouettes à roues : à quoi peuvent-elles servir ?

Les brouettes à roues sont très pratiques, permettant de transporter sans effort des charges jusqu’à 100 kg sur des terrains plats et en pente. Le moteur peut être électrique ou à essence : les modèles électriques ont une batterie rechargée via un chargeur ; les moteurs à essence à 4 temps nécessitent un entretien régulier (vidange, bougie, filtre, huile, etc.).

Il existe plusieurs types de brouettes.

  • Les plus petits modèles ressemblent aux brouettes classiques, sauf qu’ils sont équipés d’un moteur électrique qui supporte une charge d’environ 100 kg. La brouette elle-même pèse environ 50 kg et fonctionne sur une batterie (12 V). Les leviers d’accélérateur et de frein sont tout ce dont vous avez besoin pour contrôler la machine avec facilité. Ces brouettes vous permettront de transporter du béton, même à l’état liquide, sur un terrain accidenté puisque vous pourrez maintenir l’équilibre en levant et en abaissant manuellement les poignées.

Les modèles plus grands ont trois ou quatre roues et fonctionnent sur une alimentation de 24V.

  • Les modèles à trois roues (deux roues directrices avant et une roue arrière) sont utiles sur un terrain relativement plat. Assez compactes, ces machines peuvent transporter toute une série de matériaux grâce à une gamme de réservoirs et de plateaux amovibles (fumier, bois, béton, etc.). L’autonomie moyenne des batteries est de 3 à 5 heures pour ces machines ; un chargeur est fourni pour les recharger. Le réservoir principal a une capacité d’environ 100l.
  • Les brouettes à 4 roues sont les plus stables. Tout comme leurs cousines à 3 roues, elles sont disponibles en format "push" ou "pull" (avec l’utilisateur derrière ou devant la brouette). Avec un variateur de vitesse intégré et une benne basculante électrique sur la cuve, ces brouettes peuvent transporter n’importe quel matériel, même sur un terrain relativement escarpé. Elles sont dotées d’un frein puissant pour assurer la sécurité de la descente.

Les modèles à essence ont quatre roues et offrent une capacité de charge égale ou supérieure en termes de poids et de volume. Ils peuvent avoir plusieurs vitesses de fonctionnement (ou au moins une marche avant et une marche arrière) et leur système de basculement est généralement manuel mais peut également être assisté. Leur principal avantage est leur autonomie et leur puissance. Certains modèles sont même dotés de quatre roues motrices. Ils peuvent également tolérer des pentes plus raides et tracter une remorque (grâce à une barre d’attelage intégrée). Le moteur à 4 temps de la brouette nécessite un entretien régulier (huile, bougie, filtre, etc.) ; plus la capacité du moteur est importante, plus la charge est importante et plus la machine peut supporter des pentes raides.

Qu’en est-il des brouettes à chenilles ?

Les modèles à chenilles sont spécialement conçus pour les terrains en pente (pentes jusqu’à 45°) et le transport régulier de charges lourdes (par exemple 500 kg). Ces machines sont beaucoup plus puissantes que leurs homologues à roues (les modèles électriques mentionnés ci-dessus), mais sont également plus bruyantes à utiliser.

Équipée d’un moteur à 4 temps (6,5 - 9 ch), une brouette à chenilles est essentiellement un mini-chariot.

Le démarrage est soit manuel (via un lanceur), soit électrique (via la pression d’un bouton !) La direction et le basculement sont commandés par un système hydraulique.

250 kg à vide, avec une capacité de charge d’environ 200 l.

Tout comme les modèles décrits ci-dessus, plusieurs accessoires optionnels sont disponibles : réservoirs, plateaux, ridelles, lames de neige, boîtes auto-chargeantes/élévatrices, etc. Ceux-ci permettent une gamme d’utilisation polyvalente.

La conduite est facile, grâce à un levier de vitesses permettant un contrôle plus fin de la marche avant.

Pour vous donner une idée approximative de la taille, le réservoir mesure en moyenne 1 m de long, 0,6 m de large et 0,5 m de haut.

Sur quels facteurs dois-je me baser pour faire mon choix ?

D’une manière générale, c’est le type de travail que vous prévoyez d’effectuer qui devrait dicter votre choix.

Si vous devez transporter du bois sur un terrain relativement plat, optez pour une brouette électrique à trois roues. Pour le même travail mais sur un terrain légèrement incliné, choisissez un modèle à quatre roues pour une plus grande stabilité.

Pour les travaux de grande envergure ou les travaux de construction sur une pente raide, optez pour un modèle à chenilles. Plus robuste et particulièrement adaptée aux terrains en pente, la brouette à chenilles vous emmènera vers les hauteurs les plus élevées ! Pour résumer les facteurs importants, soyez attentifs :

  • La puissance ;
  • Le nombre de vitesses ;
  • La longueur, la largeur et la profondeur du char ;
  • Le système de basculement (s’il y en a un) ;
  • Les accessoires disponibles ;
  • Pente maximale à vide ;
  • Pente maximale en charge ;
  • Démarrage - électrique ou manuel ;
  • Largeur utile ;
  • Barre de traction ou attelage de remorque (si cela est pertinent pour votre travail).



Mots clés : artisan -