communique de presse gratuit

>
> Marché des Vins Pays d’Oc IGP Cépages

Marché des Vins Pays d'Oc IGP Cépages



MARCHE DES VINS PAYS D'OC IGP CEPAGES : ETAT DES LIEUX A FEVRIER 2011 (Sources : INTER OC )

CONTEXTE : La production des Vins Pays d'Oc IGP se raréfie au vue des besoins du marché

Le vignoble du Languedoc-Roussillon est organisé de façon à produire 50 Appellations d'Origine Protégées (nouvelle catégorie remplaçant les AOC), 59 Indications Géographiques Protégées (nouvelle catégorie remplaçant les « Vins de Pays ») et du vin sans IG (remplaçant le vin de table).

C'est dans ce paysage, riche de la diversité de sa production, et bénéficiant d'un encépagement restructuré, que les Vins Pays d'Oc IGP ont été adoptés, puis développés par les acteurs de la filière jusqu'à représenter près de la moitié de la production régionale (AOP, IGP et Vin sans IG inclus).

Depuis plusieurs années, la récolte de vins du Languedoc-Roussillon baisse suite à des périodes de forte sécheresse estivale. Cela n'enraye pas la production des Vins Pays d'Oc IGP mais la freine pour la rendre « rare » au vue des besoins du marché.

POIDS : L'offre Vin de Cépages français à indication géographique est en Pays d'Oc à 92%.

Les 150 autres dénominations françaises se répartissant les 8% restants

Territoire de prédilection des Cépages

 Une situation géographique privilégiée  Un vignoble entièrement rénové  Une diversité des sols  Un savoir-faire plurimillénaire  Une richesse aromatique : 33 cépages  La modernité et l'innovation

LE COMMERCE : une « Rareté » relative du label qui tend le marché

La qualité et la territorialité du label Pays d'Oc IGP sont garants de relations commerciales fortes et pérennes, entre tous les acteurs de la chaîne économique. Les vignerons du Languedoc-Roussillon apportent tout leur soin à produire les vins de Cépages attendus par les metteurs en marchés qui, à leur tour, ont la mission de répondre aux attentes des distributeurs. Ceux-ci devant proposer des Vins de Cépages attractifs à leurs consommateurs.

Conjoncture à fin Janvier 2011 vs 2010 : les demandes de certifications « explosent » poussées par la demande très forte des metteurs en marché.

Pour le millésime 2009 : 2 630 779 certifiés puis 3 131 353 après une augmentation de 19% pour le millésime 2010. Alors que les contractualisés ont connu une hausse de plus de 75% passant de 1 712 018 en 2009 à 2 993 252 pour le millésime 2010.

Cette situation résulte de :  Une récolte faible liée aux évolutions climatiques.  Une demande toujours croissante autour des Vins de Cépages PAYS D'OC IGP.

Ces deux phénomènes créent cette année un raffermissement significatif du marché vrac, marché d'approvisionnement des metteurs en marché et des enseignes de GD.

LES RAISONS :

INTERNES : L'IGP, plus de sécurité pour le marché

 IGP : un signe de qualité garanti par l'Union Européenne.

 Un nouvel organisme de tutelle : INAO (Institut National de l'Origine et la Qualité)

 Un cahier des charges strict, en phase avec les besoins de qualité et de sécurité sanitaire du marché attendus par le consommateur.

 Habilitation et contrôle de tous les acteurs de la filière : du raisin (vigneron) à la bouteille (metteur en marché, embouteilleurs)

 Un plan de contrôle rigoureux, assurant la conformité qualitative des produits.

 Un organisme de certification : Bureau Veritas Qualité France, impliqué et reconnu. EXTERNES : MARCHE PAYS D'OC IGP, une forte activité

 2 300 structures de production (1700 caves particulières et 300 caves coopératives)

 400 metteurs en marché

 720 millions de bouteilles commercialisés par an

 2,7 Millions d'hectolitres exportés dans 150 pays (1er exportateur français et 5ème exportateur mondial), en hausse de +5%.

 1,5 millions d'hectolitres commercialisés en Grande Distribution française (Hyper et Supermarchés), en progression de +13,2%

Contact Presse Vins Pays d'Oc IGP – Laurence Desmousseaux RP – 06 21 62 13 53 / 01 40 13 95 32