communique de presse gratuit

>
> Pour l’amour de l’escalade

Pour l'amour de l'escalade



Pour l’amour de l’escalade

Certains proverbes ont cela d’amusant qu’ils ressurgissent à l’improviste au moment où ils sont le plus adéquats. Après un hiver passé dans les gymnases possédant un mur d’escalade, certains grimpeurs soupirant après la rocaille pure et vraie peuvent laisser échapper le mythique "Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais.". Oh combien de désespoir et d’envie y a-t-il de contenu dans l’intonation de ces hommes et de ces femmes bloqués à l’intérieur par les frimas hivernaux ! Ils n’attendent qu’une chose, une seule : partir en week-end quelque part où ils pourront exercer leur talent au gré des parois.

Une via ferratta leur conviendrait parfaitement pour commencer la saison, se remettre progressivement en jambes avant la séance suivante, plus corsée et plus ardue de préférence. Il ne sert à rien de partir bille en tête sans reprendre quelques réflexes : escalader en salle est autre chose que d’escalader un piton rocheux. Si les techniques sont semblables, la prise de risques est bel et bien supérieure. Après tout, on n’a rien sans rien : il faut mériter quelque peu son plaisir.

Oui, les accros à l’escalade veulent partir à la rencontre des montagnes, quand bien même celles-ci se moquent éperdument de celles et ceux qui en sont follement épris. Leurs cimes se contentent de regarder de haut, indifférentes envers toutes les attentions et tout l’amour prodigués par ces sportifs avides de l’ivresse et de l’extase du vertige. La rencontre se révèle ainsi un fantasme pour les uns, résolument moins que le néant pour les autres au regard de l’éternité de leurs racines fichées dans le sol.

Mais ! Il se dit aussi que "Si ce n’est pas la montagne qui vient à Mahomet, alors c’est Mahomet qui ira à la montagne." Tout n’est qu’une question de détermination, de décision et de désir. Un grimpeur trouvera toujours le moyen d’arriver à ses fins. Quel qu’il soit.

Pour ceux qui ne vivent pas au pied des monts, il n’y a qu’à s’offrir une location de résidence en montagne à proximité de son objectif. En la choisissant judicieusement, ce ne sera potentiellement non pas un, mais plusieurs itinéraires d’escalade qui dérouleront le tapis rouge pour accueillir les grimpeurs. En prime, il y a fort à parier que les tenanciers de l’établissement se montrent une véritable mine d’or d’informations quant aux expéditions à tenter dans les parages où ils officient. Combien de charmantes découvertes impromptues découleront de ces conseils, nul ne le sait ; il est néanmoins certain qu’il y en aura de sublimes !

Et puis, après tout... Avoir passé l’hiver en gymnase pousse à avoir son sac contenant le toujours prêt et à disposition si l’envie venait à germer soudainement. D’ores et déjà, on est paré ! Pourquoi donc se priver de partir alors que les beaux jours s’annoncent radieux et aussi chargés de promesses qu’une grappe de raisins délicatement chauffée par le soleil au moment d’étancher sa soif ? Il est plus que temps de s’en aller rencontrer la montagne.




Mots clés : design -