communique de presse gratuit

>
> Ambition pour une France qui parle les langues étrangères !

Ambition pour une France qui parle les langues étrangères!



Jacques Maillot : Ambition pour une France qui parle les langues étrangères et relève le défi de la mondialisation !

Permettre aux Français de maîtriser au moins deux langues étrangères : voilà un défi que devra relever le prochain Président de la République ! Un défi tout autant qu'un enjeu économique majeur. Le plurilinguisme favorise une mobilité professionnelle accrue et améliore les perspectives d'emploi. Les chefs d'entreprise ne demandent pas en priorité à l'Etat des aides publiques. Ils disent avoir besoin de personnels qualifiés, qui naturellement ont des compétences linguistiques. L'enjeu se situe aussi, et peut-être avant tout, dans la réussite du parcours scolaire : maîtriser au moins deux langues étrangères concourt à l'égalité des chances, favorise la poursuite d'études et facilite l'insertion professionnelle. La meilleure façon d'apprendre une langue, c'est encore de la pratiquer dans les pays où on la parle et découvrir ainsi un autre mode de vie. Or, c'est probablement ce qui manque aux jeunes Français, dont le niveau d'anglais laisse à désirer par rapport aux autres pays européens. Pour ce qui concerne les séjours linguistiques, la France est en recul par rapport à ses homologues européens, du point de vue du nombre de ces séjours, de leur fréquence ou de leur durée moyenne. Par exemple, alors qu'un jeune Français effectue 1,5 séjour linguistique à l'étranger durant sa scolarité, ce chiffre est de 2 à 3 pour les jeunes Espagnols, Italiens ou Allemands. 128.000 jeunes Français, âgés de 10 à 25 ans, partent chaque année à l'étranger pour un séjour linguistique, sur un total de … 5,5 millions d'élèves du second degré et 1,7 million d'étudiants. C’est pourquoi il est de la responsabilité du prochain Président de la République et du gouvernement qu'il aura désigné, de mettre en place une politique linguistique digne de ce nom, qui permette de gérer ce décalage entre les exigences de l'économie mondialisée, mais aussi de la demande sociale (celle des salariés et des entreprises, celle des familles, des élèves et des étudiants), et les dispositifs d'apprentissage des langues étrangères dans notre pays. Dans cet esprit, l'UNOSEL a préparé cinq propositions, qu'elle a soumis à tous les candidats à l'élection présidentielle, en faveur d'une politique en faveur du plurilinguisme :

1ère proposition : créer une réduction d'impôt sur le revenu pour les dépenses engagées par les familles contribuables au titre de l'organisation de séjours linguistiques en faveur de leur(s) enfant(s) à charge ;

2è proposition : généraliser les séjours linguistiques comme moyen d'ouverture internationale pour tous les établissements scolaires français et inciter les collectivités locales, les entreprises et les comités d'entreprise à s'impliquer dans le co-financement de ces séjours ;

3è proposition : faire du plurilinguisme une grande cause nationale ;

4è proposition : développer l'immersion linguistique des élèves et des étudiants ;

5è proposition : élaborer au plan départemental une « carte des langues », dans le but d'améliorer la cohérence et la lisibilité des parcours de langues pour les élèves et les étudiants.

Depuis sa création en 1978, l'Unosel mène une politique active pour développer l'offre éducative en France, c'est la plus importante Fédération regroupant des écoles de langues et des organisateurs de séjours linguistiques et éducatifs. l'Unosel représente une équipe multiculturelle et multidisciplinaire experte dans tous les domaines de l'apprentissage des langues, et de manière plus générale de l'éducation. L'Unosel, en 2006, c'est 52 500 séjours linguistiques individuels, 300 000 participants à des voyages scolaires éducatifs, 43600 séjours éducatifs enfants, 18 000 participants aux cours de langues en France soit 1 040 000 heures stagiaires.

Exigence, rigueur, sérieux, professionnalisme…Des valeurs qui distinguent et rassemblent les membres de l'Unosel, autour de leur Président Jacques Maillot !

En savoir plus sur les 5 propositions : http://www.unosel.com/images/Pour_un_soutien_aux_sejours_linguistiques2.pdf

En savoir plus sur l'Unosel : http://www.unosel.com/qui-sommes-nous.html

Contact Presse Sylviane Halphen Téléphone : 01 44 64 80 30 e-mail : info@unosel.com www.unosel.o




Mots clés : elections - politique - traduction -