communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Informatique
> 8 bonnes idées pour protéger son service informatique

8 bonnes idées pour protéger son service informatique


1. Comprendre les besoins des utilisateurs du réseau et le comportement des applications

Pour savoir où l'on va, il est bon de savoir d'où l'on vient. Cet adage populaire s'applique également à la planification de la capacité et à la gestion des réseaux. Si l'on ne sait pas comment ses applications se comportent jusqu'alors en situation normale, il sera difficile de connaître leur niveau de performances acceptable dans le futur et de prédire le comportement du réseau lors du déploiement de nouvelles applications. La mise en place d'évaluations et la compréhension du fonctionnement du réseau à long terme sont essentielles pour que les modifications apportées à une infrastructure soient efficaces. Outre l'évaluation de ses performances, il est essentiel de bien comprendre les demandes et le comportement du réseau afin d'optimiser la planification à long terme et la gestion des nouvelles demandes de l'entreprise.

2. Éliminer toute utilisation d'applications et de périphériques non autorisés

Les applications et les périphériques réseau non autorisés peuvent consommer une bande passante et des ressources non négligeables, ainsi que constituer une menace concrète pour la sécurité. En surveillant et en suivant quotidiennement les actifs réseau, l'équipe informatique pourra identifier rapidement l'utilisation illicite d'applications ou de périphériques connectés au réseau.

3. Réaliser des économies en gérant la consommation d'énergie du parc informatique

Préserver l'environnement et ses résultats financiers. Une attitude respectueuse de l'environnement peut aider une entreprise à réaliser des économies. À l'aide d'un logiciel de gestion de la consommation du parc informatique, il est possible de surveiller les activités des machines et de désactiver les PC non utilisés. Il est également possible de définir différentes règles à l'aide du logiciel utilisé pour mettre les ordinateurs en veille une fois les applications fermées.

4. Exploiter la puissance de la virtualisation

La technologie de virtualisation peut consolider les serveurs réseau et exploiter les ressources réseau avec une efficacité accrue. En s'appuyant sur des serveurs virtuels, l'achat de machines est limité. Cela permet de réduire la facture d'énergie, de raccourcir les délais de reprise sur sinistre et mettre facilement en place une structure de serveurs et de ressources redondante.

5. Éviter les coupes claires en optimisant la visibilité des coûts informatiques

La gestion des coûts informatiques est autant une question technique qu'une affaire de relations personnelles. Dans un contexte actuel marqué par les restrictions, il peut être difficile d'échapper aux coupes claires, même si le département informatique contribue de façon positive aux résultats financiers de l'entreprise. Au début des années 2000, les services informatiques ont dû se serrer la ceinture parce que leur apport au chiffre d'affaires de l'entreprise était mal cerné. Si cette situation a évolué, les DSI peuvent être amenés à prendre certaines décisions pour éviter de voir leur budget décapité : premièrement, en structurant les dépenses informatiques autour de services et de processus visibles dans l'entreprise et, deuxièmement en nouant des liens solides et en présentant de façon claire et précise au Directeur financier les risques que peuvent induire la suppression de services ou le report d'investissements au niveau des infrastructures.

6. Automatiser les processus métiers

À l'heure où de nombreuses entreprises sont contraintes de licencier, il convient de maximaliser l'efficacité en jouant la carte de l'automatisation. À titre d'exemple, en améliorant la capacité de son entreprise à tenir des réunions en ligne, cela évite de nombreux déplacements. De même, est-il possible de réaliser certaines prestations de service client en ligne et non plus par téléphone ?

7. Hiérarchiser les problèmes

Face à l'abondance de projets par rapport au budget disponible, il est indispensable de définir des priorités en privilégiant ce qui est nécessaire au détriment de ce qui est superflu. En poussant la démarche un peu plus loin, il est intéressant de réaliser des analyses coûts-bénéfices approfondies pour chaque projet afin d'en déterminer la valeur à court et à long terme. Enfin, ne pas perdre de vue les objectifs de croissance annuels de la société et déterminer les investissements informatiques indispensables pour les atteindre.

8. Créer des règles de relations humaines pour les applications Web 2.0

Les applications Web 2.0 peuvent aider une entreprise à doper sa productivité mais également augmenter l'exposition à différentes menaces pour sa conformité et sa sécurité. L'adoption de règles permettant pour réduire les utilisations illicites et d'informer les utilisateurs des risques potentiels peut réduire les besoins en bande passante, les menaces pour la sécurité et la responsabilité des utilisateurs.

À propos de Network Instruments

Network Instruments fournit des informations détaillées sur les réseaux et assure la disponibilité en continue des réseaux d'entreprise grâce à des solutions d'analyses innovantes. Les professionnels de l'informatique se fient à la gamme de produits Observer pour résoudre efficacement tout souci lié au réseau et pour assurer la bonne gestion des nouveaux déploiements, grâce à une visibilité inégalée. En combinant des outils complets de gestion et d'analyse réseaux avec des sondes distribuées de haute performance, Observer simplifie la maintenance et permet d'optimiser la performance du réseau et des applications.

La société s'affirme comme un pionner en matière de retour sur investissement grâce à son architecture NI-ADN (Administration Distribuée du Network), qui permet d'intégrer avec succès les fonctionnalités d'analyse sur des plateformes réseaux hétérogènes via une interface de monitoring unique.

Network Instruments est basé à Minneapolis (Minnesota) et dispose de bureaux à Paris, Londres, Munich, Copenhague et à travers l'Amérique du Nord, ainsi que d'un réseau de distributeurs couvrant plus de 50 pays. Parmi plus de 54 000 licences Observer installées, Network Instruments compte parmi ses clients en France : Le Figaro, The Phone House, Alcatel, France Telecom, Interflora, Ducros... et équipe aujourd'hui en France plus d'une nouvelle société par jour de sa solution Observer.

Pour plus d'informations, visitez www.networkinstruments.fr

Contacts Presse

Christina Ferreira / Marie Perez

LD : 01 55 21 0148/ 49

christinaf@reflexion-publique.com / mariep@reflexion-publique.com

www.reflexion-publique.com




Mots clés : logiciel - sécurité -