communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Société
> Quand les « rave party » deviennent macabres !

Quand les « rave party » deviennent macabres !

43757

Sur La Dépêche.fr, on peut lire que le procureur de Castres a confirmé qu’une ouverture de procédure d’information judiciaire a été faite après la découverte du corps sans vie d’un jeune homme de 17 ans. Originaire du Vaucluse, son corps a été trouvé dans une voiture en marge d’une rave party dans la Montagne noire. Depuis plusieurs mois, quasiment tous les week ends, des groupes plus ou moins importants de raveurs se réunissent sur le plateau sauvage de Poumayrol.

En attente des résultats de l’autopsie, les enquêteurs soupçonnent fortement une overdose de produits stupéfiants ou les effets d’un mélange de plusieurs substances stupéfiantes.

Ce premier drame survenu dans la Montagne noire, le week end dernier, vient mettre le doigt sur une situation problématique récurrente autour de ces « free party » régulièrement organisées en France. Combien de jeunes sont morts à cause des stupéfiants ... ?

On ne peut que déplorer le manque de responsabilité des organisateurs de ces raves ainsi que l’inconscience des participants ayant comme seul objectif « la défonce ».

L’association "Non à la drogue, Oui à la vie" rappelle que pour enrayer la consommation de produits stupéfiants en France, la seule solution reste la prévention, et ce à tous les âges scolaires.

Les parents, responsables de leur progéniture, doivent leur donner des informations correctes à propos de ces dangers, même si cela n’empêchera pas certains de flirter quand même avec l’interdit et le danger.

Arrêtons de montrer du doigt et de punir ! La vraie solution est la véritable prévention sur les dangers des drogues !

C’est pourquoi l’association "Non à la drogue, Oui à la vie" organise des distributions gratuites de livrets La vérité sur les drogues sur les dangers du cannabis et des drogues illicites telles que la cocaïne, l’héroïne, les poppers ou le crack et la meth entre autres.

Pour la ville de Paris, une distribution de 600 livrets a eu lieu chez les commerçants de la rue Ramey (18°), coincée entre la Butte Montmartre et le bd Barbès.

Pour obtenir plus d'informations sur les actions de l'association, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org




Mots clés : drogue - enfant - prévention -