communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> La volaille australienne interdite au Japon

La volaille australienne interdite au Japon

24104



La volaille australienne a été interdite au Japon. Cela a été eu lieu après l’affaire du déclenchement de la grippe aviaire chez les canards de Victoria en Australie.

Première interdiction sur les exportations alimentaires

C’est la première fois que toute sorte d’interdiction est placée sur les exportations alimentaires australienne au Japon pour des questions de santé humaine, sur les 30 dernières années.

Il a été annoncé par le gouvernement japonais, que celui-ci n´acceptera plus ni oeufs, ni aliments transformés ou viandes de poulet en provenance de l´Australie sur son territoire. Même si la viande australienne avait perdu beaucoup de points au Japon, l´interdiction complète, a été perçu comme un choc majeur pour l’industrie agroalimentaire de la volaille australienne.

Il est nécessaire de procéder à des analyses approfondies afin de savoir si la viande exportée est véritablement infectée par la grippe H5N1, et de déterminer quelle est la cause de l’infection et la détruire.

Aucun risque épidémique pour la sécurité alimentaire

La National Farmers Federation (NFF) a été d’avis que le gouvernement japonais n’a pas respecter la procédure visant à enquêter sur la viande australienne avant de l´interdire dans son pays, c’est un parti pris et une réaction rapide du gouvernement.

Charlie McElhone commerciale de la NFF a récemment déclaré « d´après ce que nous avons compris il n´existe aucun risque épidémique pour la sécurité alimentaire, le virus est contenu à seulement deux élevages de canards. Les poulets et les oeufs peuvent être consommés en toute sécurité, le virus est non transmissible et les risques pour la santé humaine sont négligeables ».

Il est toutefois urgemment nécessaire d´effectuer une enquête détaillée dans le but de déterminer la cause exacte de l’épidémie. Charlie McElhone rajoute « dans tous les cas, le gouvernement japonais doit aussi respecter les commerçants et la population locale, en effectuant dans un premier temps des tests et en plaçant ensuite ces interdictions si les tests se révèlent être positifs au virus de la grippe H5N1, ce qui pourrait avoir un impact majeur sur l’économie de notre nation ».




Mots clés : Japon -