communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Société
> Whitney Houston prenait des médicaments psychiatriques

Whitney Houston prenait des médicaments psychiatriques

24696

La mort de Whitney Houston serait due en partie à la prise de médicaments psychiatriques. L’artiste prenait beaucoup de psychotropes, dont du Xanax. La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme manifestera le samedi 25 février 2012 à Paris pour informer les citoyens des dangers des psychotropes.

La chanteuse Whitney Houston est décédée le samedi 11 février à Los Angeles. Elle a été retrouvée morte dans la baignoire de son hôtel. Malgré ce que pensaient en premier lieu les enquêteurs, la noyade n’est pas la cause du décès. L’artiste serait morte d’une crise cardiaque après avoir pris des médicaments psychiatriques et de l’alcool. Des médicaments prescrits sur ordonnance se trouvaient dans la chambre d’hôtel. Divers antidépresseurs, antidouleurs et anxiolytiques (dont le médicament Xanax) ont été retrouvés sur place.

La thèse du suicide ne tiendrait pas. Plusieurs proches avaient eu Whitney au téléphone quelques heures avant sa mort, et elle paraissait tout à fait normale, en forme et heureuse.

Les médicaments psychiatriques ont de graves effets secondaires. La plupart peuvent entraîner les effets suivants : agressivité, psychose, amnésie, hallucination, anxiété, trouble cardiaque, pensée et comportement suicidaire, etc. Malheureusement, les consommateurs sont rarement avertis de tous les effets de ces traitements psychiatriques, et les conséquences peuvent être fatales.

Un tiers de la population française a pris un psychotrope dans sa vie. Déjà de nombreuses personnes ont été victimes de leurs effets délétères. Les réels dangers de ces médicaments devraient être signalés pour enfin stopper les dégâts qu’ils causent dans notre société.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association internationale, présente dans de nombreux pays pour dénoncer les abus psychiatriques. Elle a été créée en France en 1974 et combat depuis pour que les Droits de l’Homme soient respectés dans ce milieu barbare.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 61 91 22 15, ou par email à ccdh@wanadoo.fr.