communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Emploi
> Vitriers à Vannes ou ailleurs : pourquoi pas vous ?

Vitriers à Vannes ou ailleurs : pourquoi pas vous ?


En premier lieu, il semblerait que les métiers dits "manuels" opèrent un retour en grâce depuis quelques années. Les formations en apprentissage ou en alternance connaissent un regain d’intérêt. Les plombiers, électriciens et autres métiers de l’artisanat sont redécouverts par de nombreux jeunes. Devenir vitrier à Vannes ?

Pourquoi pas vous ?

Le quotidien et la formation du vitrier

Tout d’abord, et cela ne surprendra personne, le vitrier à Vannes (ou ailleurs) travaille le verre. Il le découpe en atelier puis l’installe chez des particuliers ou des professionnels pour équiper une fenêtre ou autre partie vitrée. (Aquarium, porte vitrée, miroir...).

Ensuite, côté diplôme, il faut souligner qu’il n’existe pas de cursus spécifique qui amène au métier de vitrier. Le CAP Miroiterie ou un Bac Pro Ouvrages du bâtiment AVMS (Aluminium, Verre et Matériaux de Synthèse) restent tout indiqués.

Définissons maintenant les qualités d’un bon vitrier. Patient, méticuleux, prudent (le métier peut se révéler dangereux quand on manipule du verre !) constituent les qualités premières attendues chez un vitrier. Par ailleurs, le vitrier doit aussi faire preuve d’un bon relationnel. Son métier l’amène souvent en présence de clientèle qu’il faut rassurer et conseiller.

Pour finir, précisons aussi que le vitrier qui exerce en tant qu’artisan devra se familiariser avec la partie administrative de son métier. (Comptabilité, approche commerciale, régime social...).

Tous ces éclaircissements apportés sur le quotidien d’un vitrier (ou miroitier), passons au nerf de la guerre.

Quel salaire un vitrier peut-il espérer ?

Le salaire du vitrier à Vannes (et ailleurs)

Premièrement, le salaire de base reste fonction du diplôme obtenu. Si vous travaillez en tant que vitrier pour une entreprise, celle-ci appliquera la règle habituelle. Elle croisera votre cursus avec vos années d’expérience.

Toutefois, disons que la moyenne se situe aux environs de 1500 € brut pour un vitrier qui débute. L’expérience aidant, un vitrier peut prétendre à un traitement annuel d’environ 27 500 brut par an. En entreprise de bâtiment, le vitrier peut espérer progresser et atteindre des postes d’encadrement. Par exemple, un chef de chantier ou un chef d’équipe touchent un salaire plus élevé.

Ensuite, un vitrier peut aussi tout à fait exercer ses talents comme artisan indépendant. Ses revenus seront alors définis par sa capacité de travail et surtout, son habileté à se créer une nouvelle clientèle.

Pour conclure sur le métier de vitrier à Vannes (ou ailleurs en Bretagne), n’hésitez pas à consulter le site cheron-sebastien.fr.

Des questions sur son activité ? Sur ses compétences ?

Vous pouvez aussi le contacter en direct.

Sébastien Chéron
Agence de Quimper :
92 Avenue de la libération
29000 Quimper

Agence de Brest :
6, rue de Porstrein - Port de Commerce
29200 Brest

Agence de Dinard :
1 Place du centre
35800 SAINT-BRIAC-SUR-MER

Tél. : 09.72.76.01.63
e-mail : sebastien@cheron-sebastien.fr