communique de presse gratuit

>
> Vidéo surveillance, les différents types d’enregistreurs

Vidéo surveillance, les différents types d'enregistreurs



Vidéo surveillance, les (...)

Premièrement, attachons nous aux raisons qui pourraient vous inciter à installer un dispositif de protection telles que des caméras de vidéo-surveillance. Vous pourriez très bien vous protéger d’un vol, d’une agression ou surveiller les échanges d’argent pour une caisse, par exemple.

Lorsque vous souhaitez installer un système de vidéo surveillance, plusieurs choix s’offrent à vous, à commencer par le choix d’une des deux technologies phares : IP ou analogique.

Un système analogique est généralement moins cher qu’un système IP. En analogique, vous devrez câbler votre installation avec du câble coaxial. A l’inverse, sous IP, un réseau UTP / Ethernet existant peut faire l’affaire (coût de l’installation plus faible)

Le système IP présente l’avantage de pouvoir intégrer des caméras sans fils, utilisant un réseau WIFI. Bien que déconseillé pour une installation critique, cette solution peut faire l’affaire dans le cadre d’une installation à moindre coût.

Ensuite vient les différents modèles d’enregistreurs, trois grandes familles s’offrent à vous : - Enregistreur purement analogique DVR - Enregistreur hybride DVR / NVR - Enregistreur purement IP NVR

Le premier type (DVR) offre uniquement des entrées coaxiales/analogiques permettant d’y connecter de 4 à 32 caméras pour les plus performants.

Le second permet de mixer un réseau de caméras analogiques avec entrées coaxiales et des caméras IP avec entrées Ethernet.

Quant au dernier type, il est destiné aux installations uniquement IP, il ne propose pas d’entrées coaxiales.

Vous l’aurez compris, le choix d’un dispositif, de ses n’est pas simple et il doit être mûrement réfléchit pour garder une évolutivité sur le long terme.