communique de presse gratuit

>
> Un nouveau siège et un nouveau nom : le défi de pixartprinting commence à (...)

Un nouveau siège et un nouveau nom : le défi de pixartprinting commence à Quarto D'Altino.



Le nouveau siège de 12 000 m² comprend toutes les unités de production, le back office et toute l'administration de la société.

Quarto D'Altino, le 29 novembre 2010 - Avec un grand événement organisé pour la presse internationale, pixart inaugure officiellement son nouveau siège, situé à Quarto D'Altino près de Venise, et annonce en avant-première la nouvelle dénomination pixartprinting, sous laquelle la société opèrera désormais dans toute l'Europe. Son nouveau quartier général est situé dans un bâtiment unique, avec 10 000 m2 consacrés à la production, auxquels s'ajoutent 2 000 m2 de bureaux, et représente la première étape de la stratégie d'internationalisation visant à conquérir le marché européen.

La formule de la webimpression, qui caractérise le succès de pixart au cours des ans, a permis à l'entreprise de transformer au fil du temps un flux de travail artisanal en un flux entièrement industriel. Toutes les impressions signées pixartprinting destinées au marché européen sont réalisées dans l'enceinte du nouveau siège, à l'exception des produits de petit format commandés par les clients anglais, qui seront imprimés directement par la nouvelle société pixartprinting.co.uk ayant son siège à Londres.

Le logiciel : la colonne vertébrale de l'entreprise

Le point fort du processus de production est concentré dans le logiciel de gestion qui représente vraiment la colonne vertébrale de l'entreprise, à travers laquelle passent toutes les informations, en permettant de superviser en temps réel les différentes étapes de chaque opération. Le nouveau système, entièrement « fait maison », réalisé sur mesure par une équipe de six ingénieurs informatiques, se base sur un logiciel open-source multiplateforme et il est capable de gérer les devis, les commandes, le flux de travail et l'administration. « C'est un choix qui a demandé 15 mois de travail à temps plein et un investissement de près de 400 000 €. Le résultat est surprenant : le logiciel garantit de nouveaux avantages à nos clients en termes de service et de prix. De plus, il gère de manière autonome l’ensemble du flux de production, en fournissant une quantité pratiquement infinie de données statistiques, fondamentales pour l’analyse ponctuelle des tendances », commente Alessandro Tenderini, Directeur Général. Le logiciel envoie automatiquement les commandes aux différentes machines, en les attribuant à un opérateur qui peut prévisualiser le fichier et superviser ensuite les différentes étapes du processus. Le système dispose d'alertes qui signalent une éventuelle surcharge du flux de travail et qui permettent d’optimiser à nouveau l'organisation en intervenant sur la destination des ressources. En outre, le logiciel de gestion détermine de manière autonome la technologie d'impression qui sera utilisée pour chaque projet, en lui attribuant celle qui sera la plus efficace au niveau économique.

Le futur proche de pixartprinting s'annonce riche en projets extrêmement ambitieux. En plus des nouvelles lignes stratégiques, il y aura une autre grande nouveauté au niveau de la gestion/production. En effet, depuis un peu plus d'un an, des systèmes d'impression offset ont été ajoutés au grand parc de machines numériques. Un choix qui au premier abord pouvait donner l'impression d'un changement de cap , mais que les dirigeants ont su imposer en misant sur la capacité de production des systèmes offset de dernière génération. « Le client s’intéresse à la qualité, à la ponctualité et au prix, pas à la technologie avec laquelle nous imprimons. Chez pixart, l'intégration entre offset et numérique est gérée par le logiciel propriétaire qui dirige de façon entièrement autonome les travaux vers une technologie plutôt que vers l'autre, en fonction de toute une série de considérations, comme la charge générale de travail, l'optimisation des planches, les délais requis par le client. Nous avons choisi d’investir en offset parce que, même si les volumes de tirages ont énormément baissé au cours des dernières années, ils ne sont pas encore assez bas pour les rendre plus efficaces économiquement parlant en impression numérique. Nous constatons que le seuil de rentabilité avec le numérique n'est plus à 700 copies A3 (ou 350 recto-verso) mais, grâce à une série d'implémentations logicielles que nous sommes en train de développer, il devrait arriver à 200/250 copies. Selon nous, cela donne une nouvelle jeunesse pour l'offset », complète M. Tenderini. Pour optimiser ultérieurement les potentialités de cette technologie, pixart est en train de mettre au point ‘Uragano' un nouveau logiciel sur mesure, conçu à nouveau en interne, qui gèrera le flux de travail en réunissant les commandes par typologie de support et délais de livraison choisis par les clients. Le logiciel sera opérationnel à partir de janvier 2011 et il permettra de réduire ultérieurement les frais de production. Un avantage que pixartprinting destine à la clientèle européenne, en offrant des prix vraiment inégalables. Cela constitue très certainement un autre atout pour atteindre les résultats prévus par la nouvelle stratégie de conquête du marché européen.

L'équipement : l'ossature de l’entreprise

La zone de production du nouveau siège est un immense open space ouvert, séparé virtuellement par deux lignes de production spéculaires conjointes et symétriques : la première pour le petit format, la deuxième pour le grand format. Au centre du bâtiment se trouve l'atelier d'expédition vers lequel convergent les deux filières de production. La zone pour le petit format se développe à partir d'un entrepôt réservé au stockage du papier, en passant ensuite par le processus d’impression, puis à la finition avant d’arriver au convoi d’expédition. De même, l'atelier du grand format dispose d'un entrepôt pour le stockage des supports rigides et en bobine, il se poursuit dans les systèmes d'impression à plat et à rouleau, pour passer ensuite aux phases de finition et d'expédition.

La structure de l'équipement de l'atelier de production pixartprinting a été mise au point en s'appuyant sur les meilleurs systèmes disponibles actuellement, tous à l'avant-garde technologique dans leur spécialité. À l'heure actuelle la société dispose d'un parc d'équipements remarquable dans le panorama européen.

Pour le petit format, la société utilise actuellement :

• 6 HP Indigo ;

• 2 systèmes offset Komori, un à 4 couleurs et un à 10 couleurs ;

• des équipements de finissage Horizon, Duplo et Polar ;

• 5 traceurs de découpe Zund pour la finition ;

• deux lignes de soudage et deux œilleteuses de Flexa.

Pour le grand format, l'entreprise a installé :

• 3 Durst Rho 700 HS PAC et une Rho 700 PAC, pour les affichages et l'impression sur support rigide ;

• 2 roll-to-roll Durst Rho 320 ;

• 4 HP Latex de 2,5 m, qui impriment chacune près de 8 000 m2 par mois, pour un total de 32 000 m2 ;

• le nouveau système HP Latex 3,2 m actuellement en phase d'évaluation. Si le test répond aux attentes, 5 autres systèmes HP Latex 3,2 m seront mis en place prochainement ;

• 4 traceurs Mutoh avec des encres à sublimation pour l'impression de drapeaux ;

• 6 traceurs Roland pour l'impression de vinyle autocollant, utiles quand des changements rapides de matériau sont requis ;

• 2 systèmes KIP Color pour la réalisation de posters et d'affiches ;

• pour la finition du grand format on utilise une fraise Cielle, un traceur de découpe Zund de dernière génération et un système pour la réalisation des panneaux Panotec, qui permet de créer des boîtes avec un flux de travail automatique.

Les chiffres de pixartprinting :

Le logiciel et l'équipement donnent corps à une structure qui garantit une capacité de production extraordinaire, dont le rythme de croissance exponentielle de l'entreprise est une preuve indiscutable. À l'heure actuelle, pixart enregistre sur le site près de 7 000 devis par jour, dont près de 2 000 sont convertis en commandes effectives et en un nombre équivalent d'expéditions par jour vers toute l'Europe. Le portefeuille total de clients compte aujourd'hui autour de 65 000 clients. L'entreprise emploie près de 120 employés qui se succèdent sur trois roulements et assurent un service 7 jours sur 7. Elle consomme près de 200 tonnes de papier par mois pour le petit format et près de 60 000 m2 de matériaux rigides pour le grand format.

« Même si selon nous le nouveau siège constitue vraiment un ensemble déjà extraordinaire, même si, quelques années en arrière, nous ne pouvions seulement que l'espérer, nous sommes d'ores et déjà heureux d'annoncer une autre grande nouvelle : nous venons de signer le contrat d’achat d’un terrain de 66 000 m2 où nous construirons un nouveau siège de 33 000 m2 couverts qui sera opérationnel en 2013. Ce projet répond parfaitement à notre plan commercial de conquête du marché européen », commente avec fierté Matteo Rigamonti, le PDG de pixartprinting.

A propos de pixartprinting

Pixartprinting, une société fondée en 1994 par Matteo Rigamonti, est spécialisée dans l'offre en ligne de services d'impression de petits formats (revues, catalogues, cartes postales, autocollants, étiquettes, dépliants, etc.), grands formats (reproductions en haute résolution, posters, affiches, bannières, présentoirs, etc.), emballages etc. Pixartprinting compte aujourd'hui près de 65 000 clients dans toute l'Europe et une moyenne de 2000 commandes par jour. Elle dispose d’un parc de machines de dernière génération, sans équivalent en Europe.

- Pour plus d'informations :

Agence Actual, relations presse de pixartprinting pour la France :

Hervé Delemarre, consultant senior, et Sébastien Célimon, consultant expérimenté

herve@actual.fr/sebastien@actual.fr

01 41 10 41 16

www.actual.fr

pixartprinting

www.pixartprinting.com

Via 1° Maggio, 8

30020 Quarto D'Altino (VE)