communique de presse gratuit

>
> Un, deux, trois...orgasme !

Un, deux, trois...orgasme !



Un, deux, trois...orgasme (...)

Il existe différents types d´orgasme : clitoridien, vaginal, ou utérin ... Certaines femmes atteignent même l’orgasme rien qu´en pensant ou en imaginant des images érotiques.

Il existe une « prostate féminine » à l´origine de l´orgasme féminin

Après 100 ans de débat sur la et les origines de l´orgasme féminin (à savoir s´il est essentiellement mentale, dû à une stimulation de la poitrine, du clitoris, du vagin, ou de l´anus ...), la controverse se poursuit. Il semble que les experts s’accordent sur le fait que le clitoris soit l’organe principal « dédié » à l’orgasme de la femme, mais est-il le seul ? Existe-t-il une différence anatomique entre les orgasmes ?

Six scientifiques ont rapporté leur recherche sur la sexualité selon lesquelles l´orgasme vaginal pourrait à lui-même fournir un maximum de plaisir aux femmes.

Emmanuele Jannini, du département de médecine expérimentale de l´Université de L’Aquila (Italie), et principal auteur de l’article paru dans le journal espagnol El Mundo a déclaré que : « pour la première fois les débats sur la des femmes et l’orgasme vaginal n´étaient pas fondés sur l’opinion, mais sur des preuves scientifiques ».

"Les clitoridiennes subissent une stimulation due aux changements de flux sanguin dans le vagin qui vont actionner le clitoris".

Le clitoris : clé de voute de la sexualité féminine

L’expert italien qui a rédigé cet article avec Alberto Rubio Casillas, du Laboratoire biologique de l´ Université de Guadalajara (Mexique) déclare « il existe : l’orgasme clitoridien (OC, produite exclusivement par une stimulation externe du clitoris) et l’orgasme vaginal (OV, point culminant lors de la pénétration vaginale, sans stimulation clitoridienne) ».

"Nous avons analysé tous les résultats publiés jusqu’à maintenant associée à l´OV et tous les éetudes différentes sur l’orgasme vaginal. Les échographies ont démontré l’implication du clitoris lorsque le vagin interne est stimulé. Par conséquent, le Dr Odile Buisson, de l’hôpital Saint-Germain en Laye (France), a déterminé que l´OV était essentiellement un orgasme clitoridien obtenu à partir de la stimulation du vagin ».

Pour le Dr Emmanuele Jannini, cette découverte est intéressante mais incomplète, car il faut ajouter qu´entre les parties intérieures de la surface du clitoris et du vagin, il y a plus que l´action des vaisseaux sanguins internes du clitoris. Car lors d´une autopsie, les chercheurs auraient découvert la présence d´une prostate féminine ou glandes de Skene, responsable du rare phénomène de l’.