communique de presse gratuit

>
> Traduction assermentée, état des lieux en Europe

Traduction assermentée, état des lieux en Europe



De nombreux traducteurs sont très confus quant aux différents termes utilisés pour désigner les traductions " officielles ". Une traduction peut être certifiée, notariée, assermentée ou légalisée. Parfois, ces termes sont utilisés de façon interchangeable, mais c’est inexact. Le type de traduction "officielle" requise dépend du type de document et du pays dans lequel il doit être utilisé. Dans la plupart des pays de droit civil, dont l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal, les traductions peuvent être assermentées ou légalisées.

Qu’est-ce qu’une traduction officielle ?

Fondamentalement, une traduction officielle est une traduction que le traducteur a déclarée comme étant un reflet complet et exact du texte source. Pour être en mesure d’établir une traduction officielle, le traducteur doit être assermenté.

Quand une traduction officielle est-elle nécessaire ?

Pour que les documents officiels soient légalement valables dans un pays étranger, ils doivent être traduits et la traduction doit être assermentée. Parmi les exemples courants de tels documents, mentionnons les certificats de naissance, de mariage, de divorce et d’études, les relevés de notes officiels, les références, les actes notariés et les documents juridiques tels que les procurations ou les contrats.

Traduction certifiée conforme

Pour certifier une traduction, le traducteur ou l’agence de traduction pour laquelle il travaille (le cas échéant) doit attester que la traduction est un reflet complet et exact du texte source. Chaque page est estampillée à cet effet et un certificat vérifiant les références du traducteur est inclus, ainsi que le texte original.

Traduction notariée

La traduction notariée consiste pour le traducteur à prêter serment devant un notaire public qu’il a produit la traduction. Le notaire public ne vérifie pas la qualité de la traduction, mais plutôt l’identité du traducteur, de sorte qu’il peut être tenu responsable si nécessaire. Le notaire ajoute ensuite son sceau et une copie certifiée conforme du texte original est jointe.

Traduction jurée

Dans la plupart des pays européens parmi lesquels la France, l'Angleterre ou encore le Portugal, les traductions assermentées sont effectuées par des traducteurs assermentés, qui ont obtenu un diplôme en traduction et/ou en interprétation ou un examen spécifique. Au Portugal comme en Espagne, les traducteurs assermentés sont accrédités par le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. En France et en Allemagne, ils sont accrédités par les tribunaux. En Italie, ils sont accrédités soit par les tribunaux, soit par les consulats.

Traduction légalisée

Les documents qui seront envoyés à l’étranger doivent également être légalisés ou apostillés. C’est ce que font le Foreign and Commonwealth Office (FCO) au Royaume-Uni, le Federal Foreign Office en Allemagne, le ministère des Affaires étrangères en France, le ministère des Affaires étrangères en Italie et le ministère de la Justice au Portugal. Cela ne garantit pas la qualité de la traduction, mais confirme simplement que le cachet apposé sur le document est authentique. Ce type de traduction "officielle" n’est valable que si le pays destinataire est signataire de la Convention de La Haye. Si ce n’est pas le cas, il se peut qu’il ne soit pas accepté, de sorte que le client devra demander conseil au consulat compétent pour savoir ce qu’il doit faire ensuite.




Mots clés : traduction -