communique de presse gratuit

>
> Théâtralement vôtre

Théâtralement vôtre



Théâtralement vôtre

Il est bien dommage de devoir constater qu’aujourd’hui, à l’inverse d’autres domaines culturels, comme par exemple la littérature, la musique ou encore le cinéma, qui se taillent la part du lion dans le cadre de l’audiovisuel, le théâtre n’a pas, loin s’en faut, la place médiatique qu’il mérite pourtant largement. En effet, parce qu’il ne doit plus maintenant se contenter que d’un bref reportage par-ci, d’une courte chronique par-là, cet outil de communication par excellence semble être devenu, à présent, le parent pauvre de la famille artistique et, par conséquent, le dindon de la farce, par rapport à ses origines ancestrales. C’est à cause de ce regrettable constat que l’idée m’est venue, passionné par mon métier de comédien, d’essayer de redorer le blason de ce 6ème art en lui donnant, si la possibilité m’en est offerte, un coup de pouce qui pourrait sûrement l’aider à sortir de l’impasse dans laquelle il se trouve. Pour cela, j’ai imaginé un concept, inédit me semble-t-il, d’émissions radiophoniques et/ou télévisées, intitulé "Théâtralement vôtre", exclusivement consacré au théâtre, permettant au public d’en connaître les mille et une facettes en pénétrant dans cet univers fascinant. Le but de ce programme, à travers ses nombreuses rubriques variées, dans le cadre des émissions "Coup de théâtre" ou "Les trois coups", est de faire découvrir le théâtre aux novices et d’inciter les passionnés à s’y rendre davantage, par ailleurs l’émission de télé-réalité style "Star Académy" que j’ai adaptée au théâtre est, suivant les résultats d’un sondage que j’ai organisé auprès d’un large panel, tout à fait intéressante aussi bien pour les artistes qui, grâce à leurs prestations se feraient connaître, que pour le public qui découvrirait l’envers du décor et apprécierait grandement l’interactivité du projet, c’est là la raison d’être du programme intitulé " Les enfants de Molière".

L’objectif principal de mon sujet est, par l’intermédiaire de la conversation, de l’information, de la représentation et de la promotion d'accroître, autant que faire se peut, la fréquentation des salles, pour que vive le théâtre.