communique de presse gratuit

>
> Temenos publie les résultats de sa nouvelle étude sur les ventes digiales (...)

Temenos publie les résultats de sa nouvelle étude sur les ventes digiales dans le secteur bancaire



• L’ouverture de comptes bancaires personnels en ligne devient un phénomène omniprésent dans le monde : en effet plus des trois quarts des comptes personnels peuvent maintenant être ouverts en ligne.

• Le mobile est désormais dominant, avec 50% des comptes de tous types disponibles sur des appareils mobiles. Il y a deux ans, l'accessibilité des offres bancaires sur mobiles représentait à peine la moitié des services disponibles sur ordinateurs.

• La résolution de l'omnicanal reste un défi pour la plupart des banques, en raison de la lenteur de la mise en œuvre de la fonction « sauvegarder et reprendre ». Seulement 28% d'entre elles proposent cette composante clé, mais complexe, apportant une véritable expérience omnicanal.

Paris, le 3 juin 2019 - Temenos (SIX : TEMN), éditeur de logiciels bancaires, a dévoilé les résultats de son dernier rapport sur les ventes digitales dans le secteur bancaire. Cette étude, qui en est maintenant à sa quatrième année, compare les capacités d'ouverture de compte en ligne de 60 grandes et moyennes banques représentatives en Amérique du Nord, en Europe et en Australie, en examinant à la fois l'étendue des offres et la qualité du parcours client.

Les banques atteignant la Terre promise digitale

Pour la quatrième année consécutive, le rapport inclut sa propre « matrice de maturité des ventes digitales ». En examinant les points clés du processus d'ouverture des comptes dans chaque banque, la matrice fait apparaître celles qui ont pris du retard dans la mise en œuvre de leurs ventes numériques, celles qui ont donné la priorité à leur accessibilité digitale et celles qui ont atteint la « terre promise digitale ». La matrice est le seul outil de ce type permettant de mesurer à la fois la qualité et la quantité des offres digitales des banques.

En 2019, la majorité des banques ont réalisé des progrès considérables dans la disponibilité de leurs produits en ligne. En effet, 65% des grandes banques ont atteint la ‘Terre Promise Digitale '. C'est un changement important par rapport à 2017, où la majorité des banques étaient encore classées dans la catégorie des « traditionnelles » ou des « sous productives ». Il convient de noter la grande différence en termes de disponibilité digitale entre les produits destinés aux particuliers et les offres bancaires pour les entreprises et pour la gestion de patrimoine. Pour la première fois depuis le début de l'étude, les plus grandes banques américaines occupent désormais la première place mondiale en matière de ventes digitales pour les services bancaires aux particuliers, surpassant le leader australien. L’étude souligne les progrès rapides réalisés par les plus grandes banques américaines, leurs investissements sur le long terme en matière digitale commençant à porter leurs fruits, après plusieurs années de retard. Elle illustre également l'impact concurrentiel de ces investissements conséquents.

Les banques moyennes en pleine crise d’identité numérique

La nouveauté de l'étude de cette année est l'indice Mid-Market, qui met l’accent sur les différences notoires entre les grandes, petites et moyennes entreprises du secteur bancaire.
Le rapport montre un écart entre les fonctionnalités mobiles des banques moyennes par rapport à celles des grandes et petites banques qui les dépassent de 500%. Les banques de taille moyenne (environ 75 milliards de dollars d'actifs) se trouvent dans une situation précaire en ce qui concerne les ventes digitales. De nombreuses banques situées sur ce marché offrent une gamme de produits plus complexe que leurs concurrents plus petits, et ne disposent pas des ressources financières et informatiques des grands établissements pour innover et se développer.

Derek Corcoran, CEO de Temenos, déclare : « Globalement, les établissements bancaires qui ont investi, il y a 3 à 5 ans dans des projets de transformation numérique, commencent à voir les fruits de leurs efforts en termes de capacités digitales. Etant donné que les banques ne se soucient principalement que de répondre aux exigences des ouvertures de comptes en ligne personnels, il leur reste encore beaucoup de possibilités d'implémenter des fonctionnalités avancées, ainsi que de proposer des services en ligne aux entreprises, et pour la gestion de patrimoine. C’est la raison pour laquelle un partenariat avec un fournisseur de technologie tel que Temenos peut vraiment faire la différence : notre stratégie gagnante combinant des fonctionnalités packagées et la technologie cloud la plus avancée, permet aux établissements financiers d’accéder à « La Terre Promise Digitale », quelle que soit leur taille. Avec Temenos Infinity, ils peuvent réduire considérablement les coûts de déploiement de logiciels, tout en gagnant en agilité et en accélérant la vitesse d’innovation pour toutes les lignes de produit. Les banques doivent agir maintenant - la bonne nouvelle est que les solutions existent ».

A propos de Temenos

Temenos AG (SIX : TEMN) (www.Temenos.com), dont le siège se trouve à Genève, est le leader mondial des logiciels bancaires, qui s’associe à des banques et d’autres institutions financières pour transformer leurs entreprises et rester en tête d’un marché en constante évolution. Plus de 3 000 entreprises dans le monde, dont 41 des 50 plus grandes banques, s’appuient sur Temenos pour traiter les transactions quotidiennes de plus de 500 millions de clients du secteur bancaire. Temenos propose des logiciels de front-office Cloud pour la banque, les paiements, la gestion de fonds et de patrimoine, permettant de fournir des parcours client cohérents et sans friction et d’atteindre l’excellence opérationnelle. Les clients de Temenos se sont révélés plus rentables que leurs pairs : sur une période de sept ans, ils ont bénéficié en moyenne d’un rendement des actifs supérieur de 31 %, d’un rendement des capitaux propres supérieur de 36 % et d’un ratio coûts/revenus inférieur de 8,6 points de pourcentage par rapport aux banques exploitant des applications anciennes. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.Temenos.com.




Mots clés : banque -