communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Santé / Médecine
> Stridor : un bruit à ne pas prendre à la légère

Stridor : un bruit à ne pas prendre à la légère


Votre bébé respire et émet de manière continue un sifflement et ceci depuis sa naissance.

Lors de la prise du biberon ou quand il se manifeste par des pleurs, ce bruit a tendance a augmenter d’amplitude. Pendant son sommeil, ce sifflement décroit ou disparaît totalement. Votre bébé est peut-être victime de ce que l’on appelle le stridor du nouveau-né, une laryngomalacie en langage médical.

Les signes à observer du stridor

Le bruit émis par votre enfant n’est pas une toux. Il est continu pendant chaque inspiration. Vous avez pu constater que votre bébé se fatigue lors de la tétée, il arrête régulièrement son mouvement de succion pour se reposer. Vous pouvez observer un petit creux qui se forme à la base du cou pendant l’inspiration. En dehors de tous ces symptômes, votre bébé se développe normalement. Mais ces indices d’une laryngomalacie doivent tout de même faire l’objet d’une visite chez votre pédiatre.

La laryngomalacie, l’autre nom du stridor

Le mécanisme d’une laryngomalacie est le suivant : lors d’une inspiration, le larynx doit s’ouvrir pour laisser passer l’air. Hors, celui de votre enfant se ferme pendant cette phase de la respiration. Un examen indolore permettra de se rendre compte de ce petit défaut mécanique et également de constater si ce stridor est accompagné de reflux gastro-œsophagien, qui se détecte aussi dans 85% des cas.

La disparition du stridor du nouveau-né

Dans 90% des cas, ce stridor disparaît au bout de quelques mois sans laisser de séquelles ni sur la voix, ni sur la respiration. Dans certaines occasions, ce stridor est annonciateur de problèmes plus complexes qui nécessiteront une investigation plus importante.

Pour en savoir plus sur le stridor du nouveau-né, consultez les pages de la Polyclinique du Parc à Toulouse.

www.orl-parc.com