communique de presse gratuit

>
> Seulement 3% des cadres dirigeants seraient prêts à quitter la (...)

Seulement 3% des cadres dirigeants seraient prêts à quitter la France



Seulement 3% des cadres dirigeants seraient prêts à quitter la France

Munich, le 12 avril 2011. Experteer, le partenaire des carrières d'excellence, a analysé les objectifs de carrière des experts, managers et dirigeants français inscrits sur www.experteer.fr. Les profils de haut niveau français sont-ils prêts à quitter la France pour un nouvel emploi cadre ?

Cadres et managers français : une mobilité réduite vers l'étranger Sur l'ensemble des objectifs de carrière exprimés par les cadres dirigeants français, seuls 3% concernent un poste à l'étranger. Les profils hautement qualifiés de l'Hexagone font donc preuve d'un désir de mobilité réduit vers les pays étrangers.

Les pays francophones : destination préférée des profils français de haut niveau Parmi les cadres dirigeants français exprimant le désir de partir à l'étranger dans le cadre d'un nouvel emploi, près de 30% souhaitent travailler en Suisse, 18% en Belgique et 9% au Canada comme illustré ci-dessous. Ces trois pays francophones sont ainsi les destinations les plus prisées des hauts profils français. Cela s'explique par le fait que les français cherchent à rester proches de leur culture et de leur langue maternelle. Les cadres dirigeants français rechercheraient-ils donc la facilité ? Si c'est le cas, ils ne sont pas les seuls. En effet, en étudiant les objectifs de carrière de nos voisins allemands, il en ressort que parmi les profils de haut niveau désirant un emploi cadre à l'étranger, 33% visent la Suisse et 32% l'Autriche, pays où l'allemand est également langue officielle.

Peu d'attirance pour les pays anglophones Les pays purement anglophones ne semblent pas attirer particulièrement les cadres dirigeants français. En effet, seuls 8% des personnes visant un emploi cadre à l'étranger indiquent désirer travailler aux États-Unis et 6% au Royaume-Uni. Cela est sans doute dû à une maîtrise insuffisante de l'anglais par les experts, managers et dirigeants français. En effet, seuls 30% d'entre eux déclarent parler anglais. Les français n'auraient donc pas assez confiance en leurs compétences linguistiques pour accepter un emploi cadre dans un pays anglophone.

Un poste en Allemagne : les cadres dirigeants français encore réticents Alors qu'il s'agit du premier acteur économique européen, seuls 5% des experts, managers et dirigeants français visent un emploi cadre en Allemagne. Une des raisons est que seuls 6% des hauts profils français déclarent parler allemand. Mais cela ne semble pas nuire aux échanges entre les deux pays puisque l'Allemagne reste le premier partenaire économique de la France.

A propos d'Experteer Experteer s'adresse aux cadres dirigeants qui planifient la prochaine étape de leur carrière et propose une technologie de pointe leur permettant de cibler précisément les postes qui leur correspondent parmi plus de 80 000 offres d'emploi de haut niveau. Par ailleurs, ce sont plus de 8 000 chasseurs de têtes spécialisés dans l'Executive Search qui utilisent Experteer pour identifier des candidats de haut niveau pour leurs mandats et les contacter. Basé à Munich, Experteer a été fondé en 2005 par Holtzbrinck Ventures GmbH, filiale du groupe de presse Georg Von Holtzbrinck. Des partenaires européens de renom comme The Independent, Handelsblatt, Zeit Online, n.tv, Keljob et Talents.fr ont déjà intégré Experteer à leur offre en ligne. Plus d'informations sur Experteer.

Contact presse : Charlotte Masson - Experteer GmbH - presse@experteer.fr



Voir en ligne Experteer | L’emploi pour les cadres et les dirigeants : www.experteer.fr/