communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Maison et décoration
> Séchoir corporel : l’avenir de la salle de bain

Séchoir corporel : l'avenir de la salle de bain


Séchoir corporel : l'avenir de la salle de bain

Le bain est depuis des temps immémoriaux un moment de détente et de relaxation, qu’il se prenne en solo ou à plusieurs. Des thermes romains aux hammams turcs, des saunas scandinaves aux baignades en rivière ou en lac, ce rapport intime avec l’élément liquide a toujours transcendé les civilisations humaines. Proposez un jacuzzi à qui que ce soit dans le monde, il y a peu à parier qu’il refusera d’y mettre le pied - si tant est qu’il y ait assez d’eau dans le coin où il vit.

La question se pose désormais en ces termes : à quoi ressemblera la salle de bains du futur ? D’ores et déjà les designers d’intérieurs se penchent sur la question, toutefois il y a fort à parier qu’ils doivent prendre en considération l’une des avancées technologiques majeures dans le domaine : le séchoir corporel.

Celles et ceux qui arpentent les lieux publics n’auront pas manqué de remarquer l’augmentation discrète du nombre de sèche-mains fonctionnant sur détecteur de présence, où il n’y a qu’à placer ses mains pour aussitôt avoir droit à un souffle d’air chaud qui évacue l’eau. En diminuant le contact physique, on diminue le risque de propagation de germes et on élimine le besoin de s’essuyer les mains... et celui de jeter des rouleaux entiers de papier ! Gain écologique, économique et sanitaire, on ne saurait rêver mieux.

Le séchoir corporel fonctionne sur le même principe, sauf qu’il vise l’ensemble du corps et se place dans les salles de bains individuelles. Cet objet révolutionnaire supprime entièrement le besoin de serviettes en tissu (il se dit que les agences spatiales voient le dispositif d’un bon œil rien que pour ça - les femmes de chambre dans l’hôtellerie aussi) : il n’y a qu’à sortir de la douche, se placer dessous, et le tour est joué en trois minutes !

Pour l’installer, il faut avoir un mur disponible et de hauteur convenable auquel le fixer. Un séchoir corporel n’est pas un dispositif très encombrant, néanmoins il paraît judicieux de le placer à un endroit où l’utilisateur puisse se mouvoir avec une certaine liberté. Une personne avisée prévoira une évacuation de l’eau au sol, ou un dispositif pour absorber ce qui tombera sous l’effet de la machine. Un branchement électrique plus tard et le tour est joué : il n’y a qu’à se placer sous les multiples jets d’air chaud pour sécher l’intégralité de son corps, selon les réglages que l’on préfère.

L’avenir des salles de bains ? Il y a fort à parier que d’ici quelques années ce dispositif se généralise et nous épargne maints gaspillages !




Mots clés : innovation -