communique de presse gratuit

>
> Rumeur et circulation de l’information sur Internet

Rumeur et circulation de l'information sur Internet



Rumeur et circulation de (...)

Communiqué de presse Juillet 2008

Le 30 juin dernier s'est tenue la table ronde consacrée à « La rumeur et la circulation de l'information sur Internet ». À l'origine de cette rencontre le dernier opus de la trilogie de Stéphane Osmont, « L'Idéologie », roman consacré aux médias, à l’influence et à la manipulation sur Internet.

Guillaume Brossard (co-fondateur de Hoaxbuster), et Julien Martin (journaliste politique pour rue89.com) ont accompagné Stéphane Osmont durant 1h30 de débat animé par Nicolas Arpagian (Rédacteur en Chef de la revue Prospective Stratégique et Coordonnateur d’enseignements Influence & Lobbying à l’IERSE (Centre d’Enseignement Supérieur de la Gendarmerie).

Outils de recherches pour certains et lieu de travail pour d'autres, le web ce soir-là était au premier plan des discussions, avec pour problématique : le phénomème de la rumeur s'est-il amplifié avec la démocratisation d'Internet ?

Selon Guillaume Brossard, dont le quotidien est de « déhoaxer » les rumeurs en apportant la preuve du contraire aux internautes, les rumeurs et légendes urbaines ont toujours existé et existeront toujours. Mais, avec Internet, l'espace temps est réduit, les frontières inexistantes et les informations, même les plus cocasses circulent très vite. La rumeur perdure et s'étend à partir du moment où les personnes se l'approprient.

Avec l'apparition des nouvelles technologies en matière d'images, de photographie ou encore avec le Web 2.0 et les réseaux sociaux tel Facebook, il sera nécessaire de fixer des limites afin de protéger les personnes de toute rumeur.

Du côté de Julien Martin, c'est la fonction de journaliste qui prédomine : une information reste à l'état de rumeur tant qu'elle n'a pas pu être confirmée,,. Pour lui, l'apparition du Web 2.0 est salvatrice, et devient un lieu d'expression pour des techniciens qui n'ont pas l'occasion de partager leurs connaissances ailleurs. Ainsi les forums peuvent contribuer à donner de l'information avec du véritable contenu mais cela ne doit pas se faire sans modérateur.

Stéphane Osmont, quant à lui, se sait non spécialiste d'Internet mais il a été en revanche spectateur de rumeurs dans les sphères économiques ou politiques. Aussi lorsque Nicolas Arpagian lui demande si les politiques peuvent être pris au dépourvus face à la rumeur, il reconnaît que la plupart d'entre eux le sont.

La crainte de la rumeur provient d'une connaissance relative d'Internet. Il reconnaît en outre, que lors des dernières élections présidentielles Françaises, Internet a été un véritable outil de communication plus ou moins bien utilisé par les différents candidats.

Enfin, Stéphane Osmont souligne qu'Internet est un lieu grâce auquel les croyances et les opinions deviennent vraies, sous-prétexte qu'on a le pouvoir de les exprimer, c'est « le culte de l'opinion personnelle ».

Une synthèse des échanges de la table est disponible sur www.ege.fr/download/conf_rumeurs.mp4. Nous pouvons également vous transmettre le fichier MPEG de la synthèse.

Contact presse : Inmediatic Hélène Jadot – 01 56 08 35 84 Email : helene@inmediatic.net