communique de presse gratuit

>
> Réaliser des cartes d’invitations pour un anniversaire d’enfant

Réaliser des cartes d'invitations pour un anniversaire d'enfant



Réaliser des cartes d’invitatio

Organiser l'anniversaire d'un enfant est un événement qui se prépare suffisamment en avance pour ne pas se laisser déborder. Avant les achats de bonbons ou de décoration viennent en premier lieu la réalisation et l'envoi des cartes d'invitations. De nombreuses possibilités sont alors envisageables, qui donneront le ton de la fête anniversaire.

Il convient tout d'abord de penser au contenu du message afin de prévoir l'espace nécessaire sur le support choisi. En général, il s'agira d'un court texte de présentation suivi d'informations pratiques telles que les horaires et les coordonnées des organisateurs et du lieu d'accueil (éventuellement un plan d'accès pour les invités). Ne pas oublier de prévoir de l'espace pour les potentielles photos ou illustrations. Arrive ensuite le choix du support. La forme la plus répandue est l'invitation à un anniversaire en papier carton qui présente l'avantage d'être très pratique si l'on manque de temps et qu'on l'achète en magasin ou sur des boutiques en ligne spécialistes de l'anniversaire garçon et fille. Elle se conserve également très facilement en souvenir. Pour ceux qui souhaitent réduire leurs dépenses de papier, l'invitation par email est la solution la plus simple, à condition évidemment que celle-ci n'atterrisse pas dans les courriers indésirables du destinataire. Il existe aussi d'autres choix plus originaux. Il suffit par exemple de gonfler un ballon sur lequel on écrira l'invitation, puis de l'envoyer dégonflé. Les invités devront alors le regonfler pour lire le message correctement. Autre solution possible : écrire l'invitation sur un carton épais puis découper celui-ci sous forme de puzzle à reconstituer. Les plus inventifs peuvent même oser la vidéo. Les alternatives ne manquent donc pas, en particulier si l'enfant intervient dans la fabrication des invitations avec ses propres idées.

Faire participer l'enfant à la réalisation des invitations à son anniversaire contribue à le plonger immédiatement dans l'ambiance et l'excitation de l'événement. Il sera d'autant plus fier de remettre les cartes en main propre s'il a contribué à leur élaboration. Si un thème particulier a été défini pour la fête, il faut alors penser à coordonner les invitations avec celui-ci, cela donnera de suite le ton de l'événement. Il suffit ensuite de simplement garder ce point en mémoire et de se lancer dans leur réalisation. Concernant le choix des couleurs et des matériaux, de nombreuses combinaisons sont possibles. Il est cependant nécessaire de veiller à ce que ces deux éléments soient coordonnés. Par exemple, si les couleurs choisies pour le texte sont vives et plutôt claires (jaune, orange, etc.), les matières qui viendront éventuellement décorer l'invitation devront s'accorder dans les mêmes tons, comme des coquillages, du sable, des gommettes, perles ou chutes de papier de couleurs similaires, etc. Toutes les techniques sont intéressantes à exploiter, notamment le scrapbooking (assemblage créatif de photos) qui offre de belles perspectives de personnalisation. Si l'enfant participe, il est préférable de réaliser quelques essais au préalable et surtout de veiller à ce qu'il ne court aucun risque, en particulier si le matériel utilisé se révèle dangereux : ciseaux à bouts pointus, compas, perforatrice et agrafeuse, etc.

Pour terminer, il faut enfin remettre les invitations. L'envoi par courrier peut convenir si elles ne sont pas trop fragiles. Cependant il peut être préférable de les faire remettre par l'enfant en main propre à ses camarades, par exemple le matin lors de l'arrivée à l'école. Cela permet ainsi de s'assurer qu'elles arrivent bien aux destinataires et de rencontrer les parents des invités par la même occasion. Dernier détail important : ne pas oublier de préciser, par oral ou sur les invitations, une date limite de réponse afin de pouvoir organiser l'anniversaire suffisamment à l'avance.