communique de presse gratuit

>
> Publication de "la mule des tombes" de Sebahel Delombre

Publication de "la mule des tombes" de Sebahel Delombre



Publication de "la mule des tombes" de Sebahel Delombre

De génération en génération, l’histoire, en épousant la légende, peut transmettre un curieux héritage. Ici, une calamité. La Mule des Tombes. Ceux qui ont connu son secret ne l’ont pas raconté. Ils l’ont emporté dans leur dernier regard, le matin à l'aube, dans le cimetière où elle leur avait creusé une tombe. Dans ce village sorti droit d’un conte, on la désignait à l’époque par "l’Autre" en crachant dans sa poitrine à travers le col étiré pour se prémunir contre ses méfaits. La traque n’avait d’égal que le déchaînement des passions dès lors que toute femme était une mule potentielle. Le calcul, lui, visait ces cadavres qui, exhumés, pouvaient réveiller un passé où païens et croyants de tout bord, animaux et démons mêmes, vivaient en harmonie dans le souvenir d’un même Saint. De toute la région, des processions convergeaient vers le tombeau sacré. Puis ce furent ces hordes qui venaient hérisser les collines voisines de leur allure terrifiante et qui finirent par gouverner Meskia, le village. Une tache noire à oublier. Des païens avaient régné sur le village et l’avaient même protégé contre le sort que lui dessinaient des fonctionnaires zélés du Sultan, dans la campagne du trône contre l’anarchie. L’indignation est à son comble : Aguer aimait la belle Itto. Aguer était loyal. Aguer revivait toujours de ses cendres. Dieu n’était pas du bon côté. Meskia hérita d’une mule qui, après avoir hanté ses 99 sources, promettait de s’abattre sur sa descendance.

Quant au muletier, il L’a rencontrée une nuit où un chagrin était venu dessiner l’absence de sa mère dans les sonorités d’un poème d’Apollinaire à apprendre par cœur pour madame Renaud. Depuis, il La chevauche. Il le sait, ces maux de tête viennent de là. Quand Elle se cabre, sa tante apparaît, défiant le regard de sa mère qu’un portrait en noir et blanc avait reléguée au souvenir. Élise et Alban s'embusquent alors dans ses dires d'où ne sortent que des images déchirantes sur l'acculturation et ses affres.

Deux cahiers, deux générations, une calamité.

en format 6'' X 9'd'un volume de 320 pages, "la mule des tombes" s'articule en deux livres, ici, cahiers : la lettre d'une mère et le Muletier. Deux époques, le 19e et le 21e siècle, traversées par une même calamité : une mule qui vient hanter les esprits, y semant tourmente et trouble. Dans le premier cahier, une mère raconte à son fils ce que son arrière grand-mère lui racontait au sujet des événements qui ont précédé l'apparition de la Mule des Tombes. Une époque trouble dans ce Haut-Atlas paisible. L'Histoire rationnelle chevauche le mythe. Le récit est conté. Captivant par ses rebondissements dans un univers magique. Le deuxième cahier fait parler un personnage dans une tout autre époque. Le narrateur est dans un asile psychiatrique. Il est persuadé de subir la malédiction de la Bête. Le problème de l'entre-deux, posture inconfortable des acculturés, est posé dans un style imagé. Un exercice à la hauteur du défi : faire parler un fou. Tout est brouillé, de la chronologie jusqu'aux références. Mais l'écriture est indéniablement digne des grandes plumes.



Voir en ligne "la mule des tombes" de Sebahel Delombre : un mythe pour une littérature : www.lulu.com/content/1007023


Mots clés : littérature - loisirs -