communique de presse gratuit

>
> Pour la Chambre FNAIM du Rhône, le marché immobilier est serein et (...)

Pour la Chambre FNAIM du Rhône, le marché immobilier est serein et dynamique



Communiqué de presse Lyon le 20 septembre 2016

Pour la Chambre FNAIM du Rhône, le marché immobilier est serein et dynamique

Présentés officiellement par la FNAIM du Rhône mardi 20 septembre, les chiffres du marché immobilier dans le Rhône au premier semestre 2016 sont formels : les tensions qui affectent le contexte économique hexagonal n'ont pas de prise sur le marché immobilier lyonnais. Au cours des 12 derniers mois, la morosité ambiante n'a pas déteint sur le moral des acquéreurs, pas plus que sur celui des investisseurs. Profitant de taux d'intérêt toujours aussi attractifs, ils ont suivi le conseil récurrent du Président de la FNAIM du Rhône, en se positionnant en nombre sur des biens respectant les prix de marché. L'augmentation très nette du volume des transactions, accompagnée d'une hausse des prix parfaitement maîtrisée, confirme la bonne santé d'un secteur qui regarde l'avenir avec optimisme.

Des volumes toujours orientés à la hausse

En dépit des craintes émises par certains, qui redoutaient une inversion de courbe, le marché immobilier lyonnais a continué de croître au cours des 12 derniers mois. Le second semestre 2015, particulièrement porteur, a fait grimper le nombre des transactions vers des sommets qui n'avaient plus été atteints depuis près de 5 ans. On constate une forte progression sur 12 mois glissant, avec +10 % à 21 200 ventes environ. « Nous avons retrouvé le niveau de 2005, voire quasiment celui de l'exceptionnelle année 2011 », précise Jean Chavot, Président de la FNAIM du Rhône.

Si le marché est resté très bien orienté au premier semestre 2016, la progression s'est en revanche avérée beaucoup moins forte, culminant à seulement +0,5 % sur les six premiers mois de l'année. « Cela n'a rien d'étonnant ni d'inquiétant, assure Jean Chavot. Cela démontre tout simplement que nous sommes arrivés à un point haut des volumes de ventes et que nous ne pourrons plus avoir des progressions de 6 à 8 % tous les ans. »

Maintenir le niveau à l'avenir

Ce petit coup de frein n'inquiète nullement le Président de la FNAIM du Rhône. Et à défaut d'annoncer une nouvelle progression l'année prochaine, Jean Chavot parie volontiers sur une stabilité des ventes. « A ce niveau là, que le marché progresse ou recule de 1 à 2 % n'est pas significatif. Car au bout d'un moment, nous avons tout simplement moins de biens à vendre. » Pour que le volume des ventes continue d'augmenter à l'avenir, il faudrait en effet qu'il y ait une forte augmentation de la population lyonnaise, hypothèse peu probable, ou une embellie rapide au niveau des chiffres de la construction. « Or ce n'est pas le cas actuellement, regrette Jean Chavot. Les programmes neufs sont insuffisants ; on ne peut donc pas aller plus loin. » Il estime toutefois qu'en ce maintenant à ce niveau, le marché lyonnais confirmerait son dynamisme.

La baisse des prix est terminée

Orientés depuis 2 à 3 ans à la baisse, les prix ont enfin cessé de chuter. Une évolution qui n'a pas surpris la FNAIM du Rhône, qui invitait depuis quelques années les candidats à franchir le pas de l'accession. Pas d'emballement cependant, la légère hausse constatée au cours des 12 derniers mois pour les appartements vendus dans le département du Rhône se limite à 1,4 %. Même remarque que pour les volumes de transactions, une hausse ou une baisse de 1,4 % n'a aucune signification. Cela ne traduit aucune tendance de fond. C'est plutôt un signe de stabilité. Traditionnellement équilibré, le marché immobilier lyonnais est donc resté fidèle à son image et, selon Jean Chavot, les prix devraient se stabiliser durablement. « Le marché lyonnais n'est pas spéculatif, insiste-t-il. L'évolution sur 10 ans le prouve. Il n'y a pas eu d'inflation galopante suivie d'une chute vertigineuse pour corriger un éventuel emballement. » Sur 10 ans, en effet, la FNAIM du Rhône confirme que le marché a progressé de 23 %, mais de façon régulière. « Sans à coup. » Un marché raisonnable sur lequel les biens se vendent vite lorsqu'ils sont au prix de marché. A l'avenir, les vendeurs ne doivent pas s'attendre à une explosion de la valeur de leur bien.

Taux d'intérêt en baisse et pouvoir d'achat immobilier en hausse

Serein, actif et dynamique en 2015 et au premier semestre 2016, le marché immobilier lyonnais devrait conserver sa bonne santé dans un futur proche. Car en dépit du coup d'arrêt porté à la baisse des prix, le pouvoir d'achat immobilier a continué de progresser, soutenu par des taux d'intérêt toujours plus attractifs. « Ils n'ont jamais été aussi bas, souligne Jean Chavot. On s'attend à les voir remonter tous les six mois, mais pour le moment rien ne se passe. J'affirme donc que, cette année, il est toujours judicieux d'acheter. » Désireux d'adosser son analyse sur des éléments concrets, Jean Chavot a demandé aux économistes travaillant pour la FNAIM du Rhône d'établir des statistiques précises sur la période courant de 2011 à 2016. Chiffres à l'appui, il indique qu'en 2016, avec un emprunt sur 20 ans et des mensualités fixes de 1 000 €, les Lyonnais peuvent acquérir en moyenne 6 m² de plus qu'en 2011. Rapportés à l'ensemble du département du Rhône, les chiffres sont encore plus impressionnants, la surface gagnée s'établissant à 10 m².

Des valeurs locatives exceptionnelles…

Pour la Chambre FNAIM du Rhône, le contexte invite donc à l'achat. « Malgré la crise, Lyon est une ville dont la notoriété et le rayonnement économique se renforcent, précise-t-elle. L'investissement immobilier est un pari sur l'avenir qui prend tout son sens aujourd'hui, qu'on le fasse pour se loger ou pour investir. On obtient à la fois une bonne rentabilité et une valorisation de son capital sur le long terme. »

Avec une rentabilité locative brute de 4,6 %, Lyon affiche en effet un niveau que Jean Chavot qualifie d'excellent. « Il n'y a pas photo avec le livret A, sourit-il. On peut difficilement trouver une aussi bonne rentabilité avec une sécurité aussi importante. » Passée en quelques années de 2,5 à 4,5 %, la rentabilité locative brute des appartements lyonnais est un autre signe de l'excellente santé du marché immobilier local.

… mais des loyers maîtrisés

L'équilibre constaté sur le marché de la transaction se retrouve à l'identique sur celui de la location. « Un marché beaucoup plus important qu'on le pense généralement », souligne d'ailleurs Jean Chavot, rappelant au passage que le parc locatif privé représente aujourd'hui un tiers du parc des résidences principales dans le Rhône. Agacé par les prises de position de certains élus, qui souhaitent un encadrement des prix sur les secteurs en tension, le Président de la FNAIM du Rhône est bien décidé à interpeler les pouvoirs publics sur ce sujet. « A Lyon, les loyers sont maitrisés et il n'y a aucune tension sur le marché locatif en raison des prix qui sont pratiqués. Le marché s'autorégule parfaitement tout seul. Ne venez pas perturber un secteur d'activité qui se porte bien », demande-t-il avec force.

À propos de la Chambre FNAIM de l'immobilier du Rhône

Créée en 1946, la Fédération Nationale de l'Immobilier (FNAIM) est la plus importante organisation syndicale des professionnels de l'immobilier en France. Ses 11 000 entreprises adhérentes exercent tous les métiers de l'immobilier : Agent immobilier, Administrateur de biens, Syndic de copropriété, Expert immobilier, Diagnostiqueur immobilier, Conseil en immobilier d'entreprise, Promoteur, Aménageur foncier, Spécialiste en location de vacances, Mandataire en fonds de commerce, Spécialiste en viager, Marchand de biens, Spécialiste en affaires rurales et forestières. La FNAIM est présente sur l'ensemble du territoire national au travers de son maillage de Chambres départementales et régionales. Présidée par Jean Chavot, la FNAIM Chambre de l'immobilier du Rhône fédère plus de 210 cabinets immobiliers dans le Rhône et le Nord Isère. Elle accompagne ses adhérents au quotidien dans l'exercice de leurs métiers. Elle leur dispense les formations, initiales et continues, qui différencient les professionnels FNAIM par leurs compétences et la qualité de services offerts aux particuliers. Elle veille au respect, par chacun de ses membres, de son Code d'Ethique et de Déontologie, garant de la protection des droits du consommateur.

Contact Presse // Agence EMC Christelle Cimetière Tél : 04 72 19 69 36 // ccimetiere@agence-emc.com

Sur demande : Les chiffres du marché de l'immobilier dans le Rhône et à Lyon au 1er semestre 2016.