communique de presse gratuit

>
> PartyGaming n’est pas (encore ?) à vendre

PartyGaming n'est pas (encore ?) à vendre



Des acheteurs de renom

Bien qu'aucun nom n'ait filtré officiellement, il semblerait que le et le Mirage fassent partie des intéressés. Une autre rumeur se faisant de plus en plus insistante parle même d'un autre site de jeu en ligne, 888.com. Cet achat aurait permis, au traditionnel, de débarquer massivement sur le marché, en ligne, en pleine croissance de l’Europe, avec en tête le Royaume-Uni. En effet, PartyGaming est bien positionné sur cette partie de la planète. Mais pour cela, il faudrait que la loi américaine sur le jeu d'argent sur Internet soit enfin finalisée.

Une vente prochaine néanmoins possible

Ainsi, il semblerait qu'aucune vente ne se fasse avant que la législation américaine n'évolue. Néanmoins, les commentaires de Mitch Garber nous laisse penser qu'une vente reste néanmoins envisageable dans l'avenir. Il faut se souvenir que PartyGaming est en position très enviable pour marchander, forte de sa position de leader des casinos en ligne et des $2,5 milliards de plafonnement du marché.




Mots clés : jeux -