communique de presse gratuit

>
> Paris emmène le luxe hôtelier à un autre niveau

Paris emmène le luxe hôtelier à un autre niveau



Quand les personnes aisées et les célébrités se rendent à Paris, il y a quelques adresses choisies que leurs voituriers na manquent pas.

Ce sont les Palace hotels, la crème de la crème de la crème de la scène hôtelière de luxe, qui étaient au nombre de sept et qui seront bientôt quatorze.

hotels à Paris

"Les palais parisiens ont une histoire, un patrimoine, de beaux bâtiments et ne peuvent pas être reproduits ", explique Jérome Pouzart, responsable de l’hôtellerie et de la restauration chez Accor en France. "C’est l’une des principales raisons pour lesquelles Paris restera l’une des trois villes portes d’entrée des grands hôtels du monde, avec Londres et New York. Il y aura des palais dans des villes émergentes comme Hong Kong - mais on ne peut pas recréer l’atmosphère de Paris ailleurs, l’immobilier remarquable et l’offre de ces hôtels est très limitée."

Pour être classés, les hôtels doivent répondre à des critères stricts fixés par le ministère français du Tourisme en 2010 pour " incarner les standards d’excellence français et contribuer à la valorisation de l’image de la France dans le monde ". Au Crillon, notez , notamment que les visiteurs peuvent loger dans la Suite Marie-Antoinette où la Reine prenait des cours de piano. L’espace requis pour les chambres est minimal et le personnel doit être trilingue.

Un tel environnement luxueux est évidemment très couteux ; depuis 2013, le tarif moyen d’une nuitée par chambre dans la catégorie Palace est de près de 1 000 € (tarif journalier moyen), selon Donet. "Il s’agit d’un taux inégalé dans le monde sur un segment de 1 800 chambres, même à New York et à Londres ", dit-elle. Mais pour beaucoup de ces palais, le prix élevé reflète des projets de rénovation ambitieux, sans parler des coûts liés à la fourniture de services ultra-luxueux en coulisses.

L’explosion des boutiques hôtels

Afin de faire face à une demande croissante d’hébergements d’exception sur Paris, de nombreux hôteliers indépendants ont pris le soin de mettre une offre particulière : le boutique hôtel.

Ce ne sont certes pas des Palaces mais ici il n’y a rien que l’on s’attend à voir et finalement le charme de Paris opère. Mama Shelter, Boutique Hotel Urban Bivouac Paris, ils s’installent dans des quartiers où on n’attend pas forcément des hôtels de luxe, ils proposent des prix normaux pour des 3 ou 4 étoiles et pour tout dire, même les Palaces commencent à les copier.

Les palaces se rajeunissent

Les projets de rénovation ont permis aux propriétaires de modifier certaines parties de la formule Palace, mais ils se sont concentrés sur l’actualisation du concept de luxe sans porter atteinte au charme traditionnel. Par exemple, le Ritz a réduit le nombre de ses chambres de 159 à 142 et Le Royal Monceau est passé de 260 à 149. Cela a permis aux hôtels d’allouer plus d’espace privé aux clients. "Les nouvelles chambres sont beaucoup plus grandes - un hybride des chambres et appartements classiques du Palace ", explique Donet. "Et il y a une plus grande proportion de suites."

Les clients d’aujourd’hui sont plus enclins à vouloir un logement plus spacieux et un peu moins formel que leurs prédécesseurs. "Les gens qui visitent les hôtels Palace sont aujourd’hui plus jeunes et recherchent un bon équilibre entre l’ultra-luxe et le style de vie, y compris une approche plus décontractée ", explique Guillaume Canciani, directeur de JLL en France pour les services de projets et de développement. Il cite l’Hôtel de Crillon, rouvert en juillet après quatre ans de rénovation. "Le personnel est formé pour être en mesure de répondre d’une manière qui plaît à la fois à l’hôte traditionnel et aux millénaires ultra-riches qui veulent se sentir comme chez eux avec des services sur mesure illimités et immédiats," ajoute-t-il.




Mots clés : Paris -