communique de presse gratuit

>
> Oxycoupage et découpe laser

Oxycoupage et découpe laser



Le soudage à l’oxygène et l’oxycoupage font référence à la même chose : l’utilisation de gaz combustibles et d’oxygène pour couper ou souder des métaux. C’est l’un des plus anciens procédés de soudage au monde.

Oxycoupage comme dans oxygen

Le soudage et le coupage à l’oxygène utilisent l’oxygène pur, par opposition à l’air, pour augmenter la température de la flamme. Il existe plusieurs méthodes d’oxy-soudage et de coupage et elles brûlent entre 1 980°C et 3 500°C.

Dans l’oxycoupage, deux pièces de métal sont fondues jusqu’à ce qu’il y ait un bassin commun de métal fondu ; une charge est ensuite utilisée pour combiner les pièces de métal. Le type d’enduit utilisé dépend du matériau à souder : l’acétylène est le combustible le plus couramment utilisé pour l’oxycoupage et il brûle entre 3 200°C et 3 500°C.

L’essence est une autre méthode utilisée lorsque aucun autre carburant n’est disponible ou sécuritaire sur un lieu de travail. Sur les matériaux jusqu’à 0,5 pouce, il est démontré qu’il coupe à la même vitesse que l’acétylène.

L’hydrogène produit une flamme propre et s’utilise mieux lorsqu’il s’agit de travailler avec l’aluminium. Il fonctionne à une pression plus élevée et peut donc être utilisé pour couper et souder sous l’eau.

Dans l’oxycoupage, un chalumeau est utilisé pour amener le métal à sa température d’embrasement, avant qu’un flux d’oxygène ne se concentre sur le métal. Il est brûlé en oxyde métallique, jusqu’à ce que le trait de scie extrude ce qui est connu sous le nom de laitier.

Qui utilise l’oxy-soudure et l’oxycoupage ?

decoupe laser oxycoupage

Ces méthodes sont utilisées dans :

  • Travail de la pierre
  • Fabrication et transformation de l’acier
  • L’industrie du verre
  • L’industrie de la bijouterie
  • Réparation automobile, entre autres

Lors de toute forme d’oxycoupage, des précautions de sécurité appropriées doivent être prises, telles que la protection des yeux, la protection contre les fuites de carburant et la préparation aux impacts possibles de l’exposition aux gaz.