communique de presse gratuit

>
> Resserrement des conditions d’octroi de crédit

Resserrement des conditions d'octroi de crédit



Resserrement des conditions d'octroi de crédit

Depuis l'été dernier, et avec un regain de vitalité depuis quelques jours, raisonnent ça et là des sirènes alarmistes qui chantent en coeur le prétendu resserrement des conditions d'octroi de crédits aux particuliers « l » tout en s'appuyant sur une étude de la Banque de France. Or, l'étude publiée le 9 mai 2008 par la Banque de France dit purement et simplement le contraire : « pour le crédit aux ménages, quasi-stabilité des critères d'octroi (…). Pour le deuxième trimestre, les banques prévoient généralement de laisser leurs critères inchangés (…) ». En effet, cette étude met justement en parallèle les crédits aux entreprises « poursuite du resserrement des critères d'octroi au premier trimestre 2008 (…) Pour le deuxième trimestre, les banques prévoient de durcir encore leurs critères » et les crédits aux ménages pour constater le resserrement pour les crédits à destination des entreprises a contrario des conditions d'octroi aux ménages qui restent inchangées.

Alors que beaucoup d'informations sont aujourd'hui trop vite diffusées, il est important de mesurer avec précision les messages qui sont envoyés, particulièrement dans les situations de marché difficile ou trouble.

S'il est indéniable que, crise des subprimes et dépréciation d'actifs aidant, les conseillers des réseaux bancaires français ont eu un rappel à l'ordre en ce qui concerne l'exactitude de leur travail d'instruction des dossiers de financement, nous l'affirmions avec force : les critères de financement ne sont pas plus sévères aujourd'hui qu'ils ne l'étaient avant l'été.

Néanmoins, force est de constater que les ménages ont plus de difficultés à trouver un financement. L'explication est très simple : l'application du taux d'endettement maximum fixé – classiquement - à 33% mais associé à une . »




Mots clés : banque - crédit -