communique de presse gratuit

>
> Marketing de réseau immobilier, les nouveaux métiers

Marketing de réseau immobilier, les nouveaux métiers



Marketing de réseau immobilier, les nouveaux métiers

Marketing de réseau, rémunérations attractives, honoraires inférieurs à la moyenne… Voilà les recettes maisons de Lionel Pelletier, à la tête de BSK Immobilier, réseau de mandataires immobiliers.

Quel est le positionnement de BSK Immobilier ? BSK Immobilier est un réseau de mandataires immobiliers que j’ai créé en 2011. Notre siège social est basé à Toulouse, mais nous nous déployons aujourd’hui dans toute la France, avec un réseau de 300 commerciaux. Nous n’avons donc aucune vitrine, nous sommes exclusivement présents sur le web et tablons, fin 2015, sur un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros.

La crise a fait souffrir les professionnels immobiliers et les mandataires. Vous êtes au contraire en pleine croissance. Quelle est votre stratégie ? Nous avons plusieurs particularités. D’une part, contrairement à d’autres réseaux de mandataires, nous pratiquons un système de rémunération incitatif avec des pourcentages qui oscillent entre 75 % et 98 % de la commission d’agence. C’est plus élevé que ce que pratiquent la majorité de nos concurrents. Par ailleurs, le pack que nous facturons mensuellement à nos agents commerciaux est aussi moins élevé et ils ne le payent que lorsqu’ils vendent. Ces conditions financières avantageuses nous permettent d’éviter un turn-over important. Nos honoraires inférieurs à 4 % sont aussi beaucoup plus bas que la moyenne du marché. Enfin, notre spécificité, c’est que nous fonctionnons sur un système de marketing réseau, c’est-à-dire que le recrutement de nos agents commerciaux est basé sur la cooptation. Ainsi, un agent qui coopte perçoit 7 % du chiffre d’affaires de la personne cooptée et ainsi de suite sur cinq niveaux, avec un pourcentage qui devient dégressif.

Ce que vous décrivez ressemble à un système pyramidal ? Mais ce n’en est pas un ! En effet, nous ne percevons aucun droit d’entrée. Nous nous rémunérons uniquement sur la production des agents commerciaux...

Quel est le profil des agents commerciaux qui vous rejoignent ? Nous recrutons en moyenne 50 agents commerciaux par mois et les deux tiers sont autoentrepreneurs. 70 % sont des femmes et 80 % sont issus du secteur immobilier. Le profil type correspond à des personnes d’une quarantaine d’années qui souhaitent entamer une deuxième carrière. Nous leur proposons des formations maison.

Quelles sont vos perspectives de développement ? Notre objectif, c’est de mailler plus largement le territoire avec quelque 800 agents à horizon 2017 et un chiffre d’affaires qui devrait atteindre près de 30 millions d’euros. Nos régions cibles sont Paris et l’Ile-de-France, la région Paca, l’Aquitaine et Midi-Pyrénées. En Midi-Pyrénées, nous avons actuellement 40 agents et souhaitons tripler ce chiffre.



Voir en ligne BSK Immobilier : Marketing de réseau, les nouveaux métiers : www.bskimmobilier.com/BSK_WEB/FR/Rejoindre_Bsk.awp