communique de presse gratuit

>
> Lumière sur le métier de cariste

Lumière sur le métier de cariste



Il se peut que vous vous demandiez ce qu'est un cariste. Cette interrogation est légitime dans la mesure où le métier de cariste semble assez méconnu par une bonne partie de la population. D'abord, le métier de cariste est également connu sous le nom de manutentionnaire cariste, magasinier cariste ou encore de conducteur d’engins de manutention transpalette. Devant cette multiplicité d'appellations, il importe de définir ce en quoi consiste le métier de cariste.

Un cariste est une personne conduisant un appareil motorisé servant au déplacement de marchandises au sein d’une exploitation quelconque. Divers appareils de levage sont à la disposition du cariste : diable, transpalette, chariot élévateur de capacité maximale de 6 tonnes, chariots à mâts rétractables, etc. Pour le déplacement, il emploie l'un ou l'autre de ces engins selon les besoins. Dans le cadre de son métier, le cariste accomplit une panoplie de tâches : acheminement, stockage et déstockage de marchandises. Dans certains cas, le travail du cariste peut s’accompagner d’un travail de constitution de palettes. Le cariste a un rôle important dans la chaîne de production puisqu'il gère la mise à disposition des marchandises et évite ainsi les ruptures dans les préparations.

Il est à noter que le métier de cariste est très contrôlé par le ministère du travail car de nombreux accidents sont susceptibles de survenir, par exemple des chutes de colis, des pieds écrasés, etc. Les règles de sécurité sont ainsi très strictes.

Bien que le métier de cariste soit ouvert à tous, aucun diplôme n'est requis pour l'exercer. Par contre, compte tenu des risques que comporte le métier, nul ne peut s'improviser cariste. En effet selon la loi, il faut en premier lieu que le cariste soit âgé de 16 ans ou plus et ait suivi une et est ensuite évalué par des professionnels. Cette évaluation, destinée à établir que le travailleur dispose de l’aptitude et de la capacité à conduire l’équipement pour lequel l’autorisation est envisagée, prend en compte les trois éléments suivants :

a) Un examen d’aptitude à la conduite réalisé par le médecin du travail ;

b) Un contrôle des connaissances et du savoir-faire de l’opérateur pour la conduite en sécurité de l’équipement de travail ;

c) Un contrôle des connaissances des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d’utilisation.

Si le métier de cariste vous intéresse, vous saurez maintenant les démarches pour devenir vous-même cariste !