communique de presse gratuit

>
> Louer ou acheter à Marseille ? Une bonne idée ?

Louer ou acheter à Marseille ? Une bonne idée ?



Louer ou acheter à Marseille ?

Tout cela s’explique par la population de la cité phocéenne, plus pauvre qu’ailleurs. Pourtant, les quartiers de front de mer sont très courus et assez chers.

Dans un marché qui semble être à deux vitesses, quels ont été les effets de la crise de 2008 et le marché marseillais s’en est-il remis ? Un point sur la situation dans la grande ville provençale s’impose.

Une stabilité des prix

Le marché marseillais est caractérisé par sa stabilité. Sur l’année écoulée, les loyers ont baissé de 0,7%, tout comme les prix de vente de biens immobiliers. Une variation très faible qui confirme une tendance à la baisse depuis le pic de début 2011. Toute l’agglomération est concernée par ce tassement des prix, à part quelques arrondissements ou localités bien précis. Même les marchés de Cassis et Aubagne sont à la baisse, promettant des opportunités intéressantes avant une remontée des prix quasiment inéluctable dans cette région très prisée. Néanmoins de bonnes affaires sont aussi à entrevoir dans Marseille même, certains arrondissements se démarquent en effet de leurs voisins.

Le front de mer toujours aussi prisé

Si les quartiers nord sont toujours aussi abordables, le front de mer reste le nerf de la guerre de l’immobilier à Marseille. Le fameux 8e arrondissement, autour des plages du Prado, n’augmente plus mais les prix restent élevés. Un peu plus au nord, le 7e arrondissement autour d’Endoume continue d’augmenter mais reste encore moins cher que son voisin. Le marché marseillais pourrait rebondir grâce aux taux d’intérêt qui baissent, ce qui favorise le pouvoir d’achat immobilier de la population et notamment des jeunes, pour la plupart primo-accédants. Cela suffira-t-il à renouveler la population des quartiers huppés ?




Mots clés : Marseille -