communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Internet
> Livres : L’impression à la demande au service des éditeurs.

Livres : L'impression à la demande au service des éditeurs.

6281

UniBook, société spécialiste de l'impression à la demande en ligne, rappelle l'intérêt pour le monde de l'édition de miser sur l'impression à la demande, en s'appuyant sur ses expériences positives.

Paris, le 5 mai 2009

UniBook.com, plate-forme de publication, de diffusion et d'impression de livres à la demande, propose ses solutions non seulement aux particuliers, sous forme d'auto-édition, mais également aux éditeurs, pour la gestion de leur catalogue. L'impression à la demande, grâce à la maturité des technologies (imprimantes numériques, plates-formes de gestion des ouvrages et des commandes, support logistique et gestion des livraisons) et des modèles économiques (prix attractifs de fabrication des livres, frais d'envoi réduits), est un outil et un service pertinents pour rendre disponibles des ouvrages rares ou insuffisamment demandés, qui ne rentrent pas dans le tableau des ouvrages à réimprimer.

L'impression à la demande chez UniBook a plusieurs vertus pour l'édition traditionnelle, qu'il est important de rappeler :

· Avec l'impression à la demande, un livre est toujours disponible et en même temps ne nécessite pas de stockage puisqu'une fois imprimé il est envoyé au destinataire (libraire ou distributeur) – en outre, il sera toujours neuf

· L'impression à la demande permet à un éditeur de renforcer ses liens avec ses auteurs en leur garantissant la disponibilité de leurs livres à tout instant pendant la durée de leur relation contractuelle.

· Un éditeur contrôle et conserve tous les droits relatifs au fichier numérique d'un livre, protégeant ses droits et ceux de leurs auteurs

· Le prix de fabrication d'un livre (gestion de la plate-forme de commandes, archivage des fichiers numériques, impression de l'ouvrage) est pris en charge non par l'éditeur mais par l'acheteur

· Cercle vertueux : pas de gâchis, pas de pilon, un livre est d'abord acheté, puis imprimé, pas l'inverse

· Un libraire qui reçoit une demande qu'il ne peut honorer (rupture de stock) rate une vente – l'impression à la demande lui permet d'honorer toute demande.

Tous les livres ne doivent bien sûr pas être numérisés et mis à disposition en impression à la demande. Il est important pour les éditeurs d'avoir une approche bien pensée sur les références de leur catalogue qui y gagneraient. Par exemple, des ouvrages mis à jour de manière très régulière, comme des manuels professionnels, sont tout indiqués pour l'impression à la demande : l'éditeur renouvelle le fichier source dès que c'est nécessaire et les lecteurs sont sûrs d'avoir toujours la dernière version disponible. A l'inverse, il y a des titres pour lesquels l'impression à la demande n'a aucun intérêt. Par exemple, un guide d'utilisation d'un logiciel s'avère vite désuet dès que ce dernier bénéficie d'une version plus récente ; une technique professionnelle de conception d'un produit est dans le même cas dès qu'une nouvelle loi ou de nouveaux procédés la rendent caduque. Autre cas : le choix en guides touristiques pour une destination donnée est aujourd'hui tellement large qu'il est presque impossible de ne pas trouver son compte sans avoir à passer par une commande.

La démarche éditoriale est également fondamentale pour les formats des livres

Il n'y a aucune raison qu'un livre autrefois en grand format le reste une fois propose en impression à la demande. Cela signifie que les éditeurs ont tout à gagner à rendre crédible les ouvrages imprimés à la demande en les inscrivant dans une collection particulière. Tous les formats ne sont pas disponibles en impression à la demande, il est impératif de procéder à un choix à partir de critères économiques pertinents, travail quotidien des chefs de fabrication dans l'édition. Quand un lecteur veut un livre, s'il a souvent en tête une couverture et un format précis, il ne rechigne pas à l'acheter s'il a une couverture et un format différents. L'essentiel pour lui est d'avoir le livre qu'il veut, lisible, dans la bonne traduction le cas échéant, dans un prix et un délai raisonnables. L'impression à la demande n'a pas vocation à cloner les livres existants, mais bien à offrir une nouvelle édition d'un livre disparu. UniBook conseille aux éditeurs de partir des formats disponibles aujourd'hui en impression à la demande et d'évaluer ceux qui seront les plus à mêmes de s'inscrire dans la continuité de leurs maquettes propres. Cela demande une adaptation du livre original, certes, mais cela ne le rend pas moins « authentique » que sa première édition. Au même titre que l'ebook, un livre en impression à la demande est une nouvelle manière de rendre plus facilement encore un livre accessible au lecteur.

« Avec l'impression à la demande, l'éditeur renforce ses capacités de bon gestionnaire de son catalogue en pouvant se concentrer sur les nouveautés tout en permettant aux ouvrages plus anciens d'être disponibles sans avoir à gérer leur réimpression éventuelle. C'est pour lui une manière positive de rassurer leurs auteurs sur la disponibilité de leurs ouvrages, » déclare Luc Spooren, directeur des Ventes et du Marketing d'UniBook. « Lorsqu'un auteur va dans une librairie et cherche un de ses anciens ouvrages, il a peu de chance de le trouver ; néanmoins il sait grâce à l'impression à la demande qu'il peut les avoir rapidement si on lui propose par exemple une séance de signatures. L'impression à la demande permet une grande souplesse à moindre coût. Et point essentiel : la mise à disposition du fichier numérique pour être imprimé à la demande est totalement gratuit ! »

UniBook a une expérience réussie de l'intégration de ses services dans la chaîne de commandes traditionnelle du livre en Belgique et aux Pays-Bas. « Nous avons mis en place un réseau unique avec des éditeurs traditionnels qui proposent certains de leurs ouvrages en impression à la demande, accessibles aux libraires. Ces derniers peuvent commander un ouvrage qui leur est demandé comme ils commanderaient un ouvrage indisponible en librairie mais disponible en stock chez le distributeur, » témoigne Luc Spooren. « Tous les acteurs de la chaîne du livre peuvent y trouver leur compte puisqu'entre une vente manquée et une vente réussie, le choix est facile. »

« Ce type de système est facilement exportable, en respectant bien entendu les particularités des marchés nationaux. En France, des initiatives se multiplient et nous sommes confiants dans la solidité des relations qui se nouent ces derniers temps entre UniBook et les professionnels de l'édition, » conclut Luc Spooren.

Pour rencontrer ou parler à un représentant d'Unibook, merci de contacter Sébastien à l'agence Actual au 01 41 10 41 16 ou sur sebastien@actual.fr.

A propos d'Unibook

Filiale de la société belge Peleman Industries, Unibook, précédemment appelé Wwaow.com, a d'abord été lancé en Belgique et aux Pays-Bas en 2006. Grâce au formidable succès remporté au Benelux, la société poursuit sa croissance en élargissant son offre à la France. Unibook s'appuie notamment sur l'expertise technique d'Unibind, spécialiste mondial de la reliure et autre filiale de Peleman, afin de garantir des ouvrages d'une qualité irréprochable, solides et esthétiquement attractifs. Les outils de reliure d'Unibind sont présents dans plus de 110 pays dans le monde, assurant à la société une expérience internationale de premier plan. Le siège d'Unibook est situé à Puurs, Antwerp, en Belgique.

Contacts presse :

Pascale Desmaele / Sébastien Célimon

Agence Actual

Tel : 01 41 10 41 16

pascale@actual.fr - sebastien@actual.fr




Mots clés : littérature -