communique de presse gratuit

>
> Les troubles mentaux sont-ils vraiment des maladies ?

Les troubles mentaux sont-ils vraiment des maladies ?



Les troubles mentaux sont-ils

Alors que la polémique sur le nouveau manuel de psychiatrie DSM 5 continue, la CCDH tient à informer sur ce que sont les soi-disant troubles psychiatriques.

Les nouvelles maladies répertoriées dans le DSM peuvent paraître étonnantes et même dérisoires. En fait, ces « maladies » correspondent de plus en plus à des comportements et émotions humaines, qui caractérisent naturellement la plupart d’entre nous.

Aujourd’hui, le fait de posséder trop de choses chez soi, de surfer sur Internet, de grignoter, les caprices des jeunes enfants, les difficultés scolaires, les cycles menstruels des femmes, et bien d’autres aspects de la vie sont répertoriés dans le manuel des troubles mentaux.

Le fait est que les troubles psychiatriques sont totalement subjectifs. Contrairement aux maladies physiques qui sont visibles à l’œil nu grâce à des analyses de sang ou des radios, la psychiatrie ne dispose pas de tests pouvant prouver objectivement l'existence d’une maladie. D’où la controverse que cela peut engendrer aujourd’hui.

De plus en plus de comportements correspondent à ces critères psychiatriques, ainsi de nombreuses personnes peuvent donc être diagnostiquées, ce qui engendrerait une consommation de plus en plus importante de psychotropes. Ces médicaments ne sont pas anodins, leurs effets secondaires tels que l’agressivité ou les pensées suicidaires sont de plus en plus reconnus.

Avec ces nouvelles maladies, le marché de la psychiatrie et des laboratoires pharmaceutiques est de plus en plus vaste. Il est temps de faire connaître ce qu’est réellement le DSM : une machine lucrative.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme dénonce depuis près de 40 ans en France les abus de la psychiatrie. L’association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de victimes et de familles.

Pour plus d’informations, visitez le site Internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr.