communique de presse gratuit

Accueil du site
>
Loisirs
> Les pandas roux du Parc Zoologique de Thoiry

Les pandas roux du Parc Zoologique de Thoiry


Le panda roux mange près de 200 000 feuilles de bambou soit 45% de son poids. Il passe le plus clair de son temps à se nourrir et le reste à se reposer, les feuilles de bambou étant peu nutritives.

Son pelage roux le protège du froid et des intempéries. Il est fourni de deux types de poils, l'un fin et court lui offrant une couche d'air chaud près de la peau, l'autre long, épais et huileux, le rendant imperméable.

Saviez-vous que le panda roux descend d'un arbre la tête la première, fait rare chez les mammifères ? Et saviez-vous qu'il ne possède pas de pouce opposable comme l'humain ? En effet il a un os au niveau du poignet faisant office de 6ème doigt.

Cette espèce menacée dans son milieu naturel par la destruction de son habitat et de son alimentation fait l'objet de programmes de conservation et de protection. Il est ainsi placé dans la catégorie « vulnérable » de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature et dans l'Annexe I de la convention de Washington sur le commerce de la faune et de la flore menacées. Il fait aussi partie d'un programme d'élevage européen (EEP). Aussi le Parc Zoologique de Thoiry, acteur de l'EEP, reçoit en 2001 deux femelles dans un enclos spécialement conçu pour elles. En 2005, le parc passe à l'élevage de pandas roux et participe donc à sa conservation dans le but, un jour, de réintroduire ces petites boules de poils dans la nature. Le panda roux mange près de 200 000 feuilles de bambou soit 45% de son poids. Il passe le plus clair de son temps à se nourrir et le reste à se reposer, les feuilles de bambou étant peu nutritives.

Son pelage roux le protège du froid et des intempéries. Il est fourni de deux types de poils, l'un fin et court lui offrant une couche d'air chaud près de la peau, l'autre long, épais et huileux, le rendant imperméable.

Saviez-vous que le panda roux descend d'un arbre la tête la première, fait rare chez les mammifères ? Et saviez-vous qu'il ne possède pas de pouce opposable comme l'humain ? En effet il a un os au niveau du poignet faisant office de 6ème doigt.

Cette espèce menacée dans son milieu naturel par la destruction de son habitat et de son alimentation fait l'objet de programmes de conservation et de protection. Il est ainsi placé dans la catégorie « vulnérable » de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature et dans l'Annexe I de la convention de Washington sur le commerce de la faune et de la flore menacées. Il fait aussi partie d'un programme d'élevage européen (EEP). Aussi le Parc Zoologique de Thoiry, acteur de l'EEP, reçoit en 2001 deux femelles dans un enclos spécialement conçu pour elles. En 2005, le parc passe à l'élevage de pandas roux et participe donc à sa conservation dans le but, un jour, de réintroduire ces petites boules de poils dans la nature.