communique de presse gratuit

>
> Les fresques portatives d’Arnaud Ruiz

Les fresques portatives d'Arnaud Ruiz



Les fresques portatives (...)

Le 12 mai dernier, le peintre Arnaud Ruiz nous recevait dans son atelier de Puy Cheny pour nous dévoiler ses deux dernières oeuvres. Arnaud Ruiz est un artiste peintre bien connu en Limousin, on lui doit en particulier quelques très belles fresques qui ornent les rues de Limoges.

Deux oeuvres majeures viennent d’enrichir les collections de cet artiste peintre, deux oeuvres fort différentes et qui montrent la diversité du talent de cet artiste. Tout d’abord « le cavalier seul », splendide sculpture en bronze d’un cavalier imaginaire, tout en rondeur, tout en mouvement, image de la liberté artistique d’Arnaud Ruiz. L’oeuvre est déjà admirable en soi par ses formes. Mais la surprise est totale à la tombée du jour : Cette sculpture de bronze est recouverte d’un traitement lumino-réactif qui donne tout son effet dans la pénombre : le « cavalier seul » lumineux qui se détache sur le fond étoilé est tout à fait sublime. Les nombreux amateurs d’art présents ce jour-là ont été profondément séduits par l’originalité de l’oeuvre.

Autre surprise, ce jour-là, dans un tout autre registre : Anastasia. Une splendide peinture en fusion minérale au silicate de potassium. L’oeuvre est intéressante : vision d’une certaine forme d’enfer de notre civilisation. On ressent devant ce tableau à la fois toute la souffrance et la déchéance provoquée par certains aspects de notre civilisation souvent destructrice et destructurante, mais aussi l’espoir lumineux des personnages centraux, le peintre lui-même, venu tirer de l’enfer, l’enfant innocent. Très belle fresque, et on peut réellement parler de fresque pour ce tableau, la technique en est très proche. Le procédé est original : la surface est enduite de silicate de potassium qui en se cristallisant devient une surface minérale sur laquelle le peintre travaille « a fresco ». Résultat garanti : un très beau mariage de couleur et une excellente tenu dans le temps.

Décidemment, Arnaud Ruiz n’a pas fini de nous étonner.



Voir en ligne Arnaud Ruiz, peintre contemporain de la mémoire : www.arnaudruiz.com